Naâman était de passage à La Médoquine (Pessac) le 11 novembre dernier et a accepté de répondre à quelques questions !

©EMMA_BIRSKI
©EMMA_BIRSKI

Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, qu’est-ce que Naâman ?

Naâman : C’est la musique du soleil, en quelques mots, franchement, c’est de la musique positive et consciente avec un message.

Le reggae, les voyages, la vérité sont des choses très importantes pour toi, est-ce que ce sont des éléments qui t’inspirent, qui te permettent de mieux partager des choses vraies avec les gens ?

Naâman : Je ne sais pas si ce sont les voyages en eux-mêmes qui m’inspirent, c’est juste que les voyages permettent d’enlever toutes les couches superflues, le fait de voyager me rapproche de moi-même, les voyages sont pour moi un accélérateur, on vit tellement de choses intenses, qu’on se rapproche de soi-même, surtout quand on fait un métier comme le mien, on a tendance à s’éloigner de soi-même, et les voyages me permettent de tenir le rythme et d’être plus vrai.

Et le fait de réussir à être plus vrai, à faire de la musique du soleil, on peut considérer ta musique comme une good vibe therapy ou une musicothérapie ?

Naâman : Oui, carrément, je vois la musique comme ça, c’est une thérapie ! en me faisant du bien, j’essaye de faire du bien aux gens, je reçois beaucoup de messages de gens qui sont tous d’accord là-dessus, c’est pour ça que je le dis car les gens me disent que ça leur fait du bien, qu’ils mettent ma musique le matin et qu’ils passent une bonne journée, que lorsqu’ils sortent d’un concert ils sont de bonne humeur, plein d’énergie !

Tu as sorti Beyond il n’y a pas longtemps, que représente-t-il dans ton parcours ?

Naâman : Je pense que ça représente notre effort d’aller au bout, de faire de la musique de qualité, en ce sens, qu’avant on avait moins d’expérience dans la musique alors on a vraiment essayé d’aller au bout des morceaux, j’ai poussé mes lyrics au maximum, on a poussé la musique au maximum, pareil pour les arrangements. Je pense que Beyond montre ce qu’on peut faire en termes de qualité, toujours avec la good vibe, à 200%, c’est la suite du message !

D’autres actualités de prévues ?

Naâman : Bien sur ! Il y a des trucs qui se mettent en place tout doucement, pour l’instant, on doit défendre cet album sur scène, mais on commence à avoir pas mal d’idées pour la suite notamment des projets complètement différents de la musique, ou un autre album, on verra, on va essayer de faire autre chose, de se renouveler.

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW ?

Naâman : Ayez confiance en vous, à 200%, toujours !

Et un petit bonus rien que pour vous : 

Le public bordelais est scoop ou pas ?

Naâman : Le public bordelais est méga scoop ouais ! J’ai déjà joué plein de fois à Bordeaux, notamment au Krakatoa, le public bordelais est excellent, vraiment un des meilleurs publics de France !

Ton meilleur souvenir de scène ?

Naâman : A l’Olympia, on était avec We All, c’est à dire tous mes potes sur scène, on a sorti un morceau We All et on en a fait un peu un concept, on a fait ce morceau sur scène à l’Olympia et c’était un morceau super fort ! C’est un peu compliqué de tous se réunir mais ils font toujours des efforts pour être là ! C’est le bonheur !

Ta rencontre la plus folle avec le public ?

Naâman : Il y a des choses qui restent, une fois, une personne m’a dit que son frère était dans le coma et que la seule musique qui le faisait bouger c’était la mienne et ça, ça m’a marqué, plein de trucs comme ça, tu vois, plein de gens qui tombent en pleurs parce qu’ils ont traversé des choses intenses dans leur vie, et la musique les a aidé. J’essaye d’être le plus proche du public, pour moi, c’est très important, pas seulement pour eux, pour moi, ça me fait du bien aussi.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *