C’est rare que je laisse la plume à quelqu’un d’autre, mais cette occasion en valait la peine. Loïc Cousin est donc allé pour Some Are On The Way au festival Garorock.

sans titre-1281

Garorock célèbre ses 20 ans de la plus belle des manières, en effet, la programmation diversifiée convenait à tous, 130 000 festivaliers (50000 de plus qu’en 2015) étaient présents, le tout, pour 4 jours de folie ! Que demander de plus pour un festival réussi ?
Petit flashback sur cet évènement qui maintient incontestablement sa place dans le top des festivals français.
Jeudi 30 juin 2016, la file d’attente n’en finit pas, il est 16h et toute cette foule prend place sur la plaine Filhole de Marmande pour Garorock. Les concerts commenceront d’un instant à l’autre et ce seront les X-Ambassadors, Ghinzu et surtout, le groupe britannique très attendu, Muse, qui ouvriront le bal.

sans titre-1226
Le soleil est au rendez-vous, le public aussi, une bonne ambiance pour les premiers concerts et l’impatience qui commence à se faire ressentir. Vers 22h30, Matthew Bellamy entre enfin en scène avec le reste du groupe pour 1h30 de show. La setlist assez simple mais véritablement efficace avec notamment Plug in Baby, Psycho, Bliss, Mercy ou encore Knights of Cydonia… Le concert débute sur un « Bonjour Bordeaux » de la part du leader du groupe et se termine avec à peu près 35 000 personnes ravies d’avoir passé une si belle soirée, comme à chaque fois…

Mais ce n’est pas la fin, loin de là, le festival continue pendant 3 sans titre-397jours sur les différentes scènes (scène Garonne, de la Plaine, du Trec et la scène électro Garoclub). Le public, très hétérogène, plus ou moins jeunes, fans d’électro ou de rock, en famille ou entre amis, mais tous réunis pour la même et seule raison ; profiter d’un moment de musique et s’amuser. Les groupes se suivent et ne se ressemblent pas, avec notamment les têtes montantes Jain, MHD, M-83 ou encore des groupes à la renommée mondiale à l’instar de The Hives, Lilly Wood & the Prick, Method Man & Redan…

sans titre-742

Mais Garorock n’est pas qu’une histoire de musique, l’organisation prévoit tout, même les besoins et divertissements annexes. De nombreux stands de restaurant pour tous les palais mais également une fête foraine avec train fantôme, voitures auto-tamponneuses, simulateur de saut en parachute. Et un point commun à tous ces espaces payant ; les Garopass et Cashless (ou l’invention qui permet de payer grâce à son bracelet), le nouveau système qui permet de vivre son festival paisiblement sans avoir de somme d’argent sur soi.

Le festival, fort de ces 1600 bénévoles et dont l’ambition est de devenir le plus grand festival français, nous donne déjà rendez-vous pour la prochaine édition qui se tiendra du 30 juin au 2 juillet 2017. Les premiers noms tomberont en janvier 2017…. A vos agendas !

sans titre-947-2

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *