Alexandre Poulin sera en concert à l’Auguste Théâtre du 12 au 18 octobre prochain. Ne le ratez sous aucun prétexte. C’est une vague de fraicheur et de sensibilité qui prévoit de s’inviter à Paris. Alors soyez au rendez-vous! 

Parlez nous de vos débuts dans le monde de la musique et ce qui vous a donné envie de vous lancer dans ce projet.

J’ai commencé à faire de la musique j’avais un tout petit 8 ans.  Je grattais la guitare de mon père et je m’étais fait un support à harmonica en batons de popsicle parce que j’avais vu Dylan ou Springsteen à la télé.  Bref, je dis souvent que je n’ai pas tant choisi la musique, la musique m’a choisi et à partir de ce moment, il n’était pas question de faire autre chose dans la vie.  C’était il y a 30 ans.

 

Dites nous en plus sur votre musique, si vous deviez la définir en 5 mots, lesquels choisiriez-vous?  

Définir ma musique en 5 mots, moi qui les aime tant, est un immense défi.  Mais je jouerai le jeu…  Je dirais donc : Folk, histoire, personnages, métissage et cinéma.

 

Eclairez nous sur vos projets en 2015/2016.

L’année 2015 mettra fin à la tournée Le Mouvement Des Marées qui fut présenté à 147 reprises exactement.  Ce sera donc la fin d’un chapitre rempli de routes, de rencontres et de grands moments pour moi.  Quant à 2016, elle sera assez bipolaire, puisque j’en passerai une bonne partie isolé à écrire des chansons, puis, ce sera le moment d’enregistrer le prochain disque si les chansons sont au rendez-vous.  Ce nouvel opus devrait paraître à l’automne 2016 si tout va comme prévu.

 

Racontez nous un moment fort de votre vie musicale.

Il y en a tant eu que j’ai du mal à choisir.  Mais récemment, je dois avouer que lors des Francofolies de Montréal, lorsque je suis monté sur scène et que j’ai reçu une ovation monstre, j’ai été franchement ému et profondément reconnaissant.  Mais quand j’ai entamé L’Écrivain seul à la guitare à la fin du spectacle et que des milliers de personnes se sont mises à chanter avec moi, là, vraiment, j’ai vécu l’un des grands moments, pas juste de ma carrière, mais de ma vie!

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

Simplement que c’est un plaisir de les croiser sur ma route pour leur raconter mes histoires, et, bien souvent, de les écouter me raconter la leur une fois le spectacle terminé!  Au plaisir de voir nos chemins se métisser le temps d’une soirée!

 

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *