Le 28 août dernier, la belle Pascale Picard sortait son tout nouvel album. Le 14 septembre prochain, elle débarque à Paris pour un concert exceptionnel à la Maroquinerie. En attendant, elle répond à quelques questions pour SAOTW et pour vous, de quoi vous faire patienter en attendant lundi prochain.

Picard_photo_presse 2014(c)Marc-André Mongrain

 

Photo : Marc-André Mongrain

Dites nous en plus sur vos débuts dans la musique et ce qui vous a donné envie de faire ce que vous faites aujourd’hui (une idole? un mentor?).

La musique a toujours été présente dans ma vie. Mes parents étaient de grands mélomanes et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé chanter. J’ai joué de manière autodidacte du piano et de la batterie, mais c’est quand je suis tombée sur la guitare à l’âge de 13 ans que je me suis vraiment trouvée. J’ai tout de suite commencé à composer. J’ai joué dans les restaurants et dans les bars dès que j’ai eu l’âge pour le faire. J’ai enregistré un démo de trois de mes compositions en disant aux gens d’en faire le maximum de copies s’ils aimaient et on démo s’est rendus dans les mains d’une boite de télévision qui faisait aussi de la production de disques.

 

Parlez nous de ce qui vous inspire et le message que vous avez envie de partager avec votre public (s’il y en a un).

Je m’inspire de ma vie personnelle, du quotidien de mes proches, des relations entre les gens en général. Je suis une grande émotive et je ne contrôle pas vraiment l’inspiration. Quand elle vient à moi, il faut que j’aie la discipline de m’asseoir et de prendre le temps d’aller au bout de mon idée. Je n’ai pas de message à passer en particulier, je

 

Racontez nous un moment fort de votre carrière d’artiste.

J’en ai plusieurs, chaque concert est un moment fort pour moi parce que les gens choisissent de venir passer la soirée avec mon band et moi. J’ai eu la chance de voyager beaucoup avec la musique, j’ai même eu l’honneur de faire la première partie de Sir Paul McCartney. Dans mes concerts inoubliables ,il y a bien sûr celui que nous avons donné à l’Olympia de Paris en novembre 2009 devant une salle comble. C’est vraiment une salle particulière et c’était très spécial d’avoir la chance d’y jouer.

 

Éclairez-nous sur vos projets en 2015/2016. 

Mon troisième album « All Things Pass » sort en France ce 28 aout et j’aurai donc le bonheur de revenir en France après presque 6 ans d’absence. Mon idéal serait donc d’avoir le plus de concerts possible en Europe.

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

J’ai bien hâte de vous croiser à nouveau dans nos spectacles.

 

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *