Mû, c’est la petite douceur en cette période de canicule! Allez vous planquer au frais ou dans vos piscines et mettez leur son à fond! Détente assurée.


Mû - live2 @ pierre salomé

Dites nous en plus sur vos débuts et ce qui vous a donné envie de faire de la musique.

Nous nous sommes rencontrés dans une jam session sur une des péniches de Lyon en 2007. Dans la foulée nous avons tout de suite commencé à faire de la musique ensemble et avec un guitariste et un bassiste. Les premiers concerts ont suivi très rapidement, bien que nous manquions beaucoup d’expérience… Nous tournions exclusivement dans les bars de Lyon, que nous démarchions avec une maquette faite maison. Plus tard Nous avons jouer un peu en dehors de Lyon à 4 avec un bassiste et un batteur pendant quelque temps. Finalement, nous avons fini par nous recentrer sur un format duo. Mû est donc né sous sa forme actuelle en 2011, quand nous avons enregistré notre premier EP. En vérité, nous sommes un faux duo, notre ingénieur-son nous accompagne systématiquement sur les concerts (et ce depuis le tout premier en 2007), apportant de la matière et de la mise en espace via une sélection d’effets. C’est assez dur de savoir précisément ce qui nous à donné envie de faire de la musique au départ. Tout simplement, comme pour beaucoup de monde, aller à des concerts d’artistes que l’on admire, vivre des émotions à travers la musique, ressentir un besoin de composer pour s’exprimer. Le fait de composer et de jouer ensemble était aussi important pour nous. Ensuite, une fois découverts le plaisir de la scène, et le partage avec le public, l’envie de continuer n’en était que plus forte.

Racontez nous deux moments forts de votre vie musicale.

Notre concert au festival Rock’n Poche, il y a 2 ans. Nous avons joué entre Tété et Goran Bregovic, sur la scène des groupes régionaux. Ca été une grande surprise de voir autant de monde venir vers la petite scène, nous ne nous y attendions pas du tout. Nous étions survoltés et le public nous le rendait au centuple ! C’est aussi ce soir là où nous avons battu notre record mondial de vente de CD (117 !), ça fait toujours très chaud au coeur d’en voir partir autant. On a le sentiment que les gens apprécient sincèrement notre musique. La rencontre avec notre structure de booking, Retour de Scène, et son directeur qui nous a fait confiance. C’est très agréable de se sentir soutenu en tant qu’artiste.

Si vous deviez rêver quelques instants, avec quel groupe/artiste et dans quelle salle aimeriez vous jouer ?

Le rêve le plus réalisable, ce serait de partager une scène avec Nosfell au Trianon à Paris. Cet artiste nous a toujours plus ou moins inspiré et accompagné au cours des longues heures de route en tournée. Dans nos rêves les plus fous, nous ferions surement un gros concert en extérieur sur une plage grise de la côte islandaise, avec une artiste dont le nom commence par un B et fini par un K.

Eclairez-nous sur vos prochaines actualités en 2015.

Nous jouerons quelques concerts en juillet et août dans la région Rhône-Alpes et en Suisse. A l’automne nous dévoilerons quelques surprises. Il est trop tôt pour en parler, mais en tous cas, nous serons sur scène le plus souvent possible.

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

Amour et distorsions !

FACEBOOKSOUNDCLOUDSITEDEEZER

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *