The Escapist, c’est une petite douceur délicate à savourer ! Un vrai bonheur pour nos oreilles.

the_escapist_affiche_promo_HD

Dites nous en plus sur vos débuts et comment vous avez décidé de faire ce projet. 

The Escapist est mon (Romain) projet musical et il existe sous ce nom depuis septembre 2014. J’ai lancé ce projet suite à l’arrêt de mon précédent groupe « My Humble Attempt », après avoir tâtonné pendant un an, un an et demi avant de me remettre sérieusement à faire de la musique. J’ai fait ce projet avec comme objectif de toujours continuer à faire de la musique, indépendamment de la formation avec laquelle je pourrais jouer.

 

Décrivez nous votre univers en quelques mots.

Je suis un fan invétéré de The National, de Frank Turner et des Gaslight Anthem. Entre rock et folk donc, ce qui correspond je crois assez bien à la musique que je fais : mon dernier EP est plutôt électrique, mais aujourd’hui en live, ça lorgne plus vers la folk de part la formation acoustique qui m’accompagne : guitare, piano, voix, violon, cuivres. J’apprécie également des musiciens d’horizons plus variés comme Beth Hart ou The Streets.

 

Racontez nous un moment fort de votre vie d’artiste. 

Il y a quelques années lorsque l’on a fait la première partie d’Aaron et de Yodelice au festival Pic’Arts. C’était notre plus grande scène, devant 1000 personnes environ, sous le Soleil de Picardie, car oui, il y a du Soleil en Picardie. L’accueil de l’organisation et du public, très chaleureux, presque familial,en font un souvenir très marquant.

 

Éclairez nous sur vos projets en 2015. 

Tout d’abord, deux clips enregistrés en live avec un quatuor à cordes viennent de sortir, ça a été une sacrée expérience d’un point de vue humain et musical. De nouvelles vidéos sont en préparation, des concerts sont en discussion, et la formation devrait également évoluer au cours de cette année. Je croise les doigts pour que toutes les étoiles s’alignent et que ces prophéties s’accomplissent !

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

« I see Alice in Wonderland, I see malice in Sunderland ! »

FACEBOOKBANDCAMP

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *