Céline Tolosa, c’est un bijou musical à l’état brut. Elle sort son EP le 4 mai 2015 et sera en concert aux Trois Baudets le 05 mai, foncez y sans hésitation! 

CelineTolosa-BenGaston
Artwork : Mathieu Persan 

Dites nous en plus sur ce qui vous a amené à faire de la musique, quel a été le déclic?

J’ai grandi au sein d’une famille de musiciens et de mélomanes…et j’ai commencé la musique étant enfant. J’allais à l’école le matin et au conservatoire l’après-midi. Ce fut une grande chance car cela a développé très tôt mon goût pour la musique, et j’ai continué presque naturellement ensuite…J’ai toujours aimé chanter et j’adore les chansons, la chanson française particulièrement…Certains artistes me transportent et m’inspirent depuis toujours, et ce bien avant même que l’idée germe en moi d’écrire moi aussi. J’aime les belles mélodies qui racontent des histoires graves ou légères, des portraits, des sentiments…Il y a quelques années j’écrivais déjà un peu, assez timidement et je me suis lancée vraiment quand j’ai rencontré Dino Trifunovic qui écrivait lui aussi et qui m’a donné confiance, et les moyens de réaliser ce que j’avais envie de faire depuis longtemps.

 

Racontez nous une anecdote inoubliable pour vous en tant qu’artiste.

Peut-être la première fois où j’ai chanté mes chansons devant un public qui ne me connaissait absolument pas ? C’est un sentiment étrange de se pointer devant des gens pour leur raconter votre vie, vos émotions, vos histoires…Et il n’y a pas filtre lorsqu’on chante en français.
C’est merveilleux de voir devant soi des gens qui écoutent attentivement, battent la mesure avec leur pied… On ne fait pas des chansons pour soi-même, mais parce qu’on veut raconter et toucher les autres avec ses mots, les séduire et faire écho à leurs sentiments.

 

Quel est votre rêve (concert à un endroit particulier, collaboration, etc.) en tant qu’artiste actuellement?
Je n’ai pas vraiment de fantasmes, de souhaits irréalisables…J’avais très envie de jouer aux 3 Baudets car c’est une salle mythique qui a su renaître, qui est très dynamique et qui accompagne depuis toujours les artistes débutants. Faire l’Olympia comme dans ma chanson « Tu es fantastique » ce serait pas mal cela dit ! Assez simplement, je m’estime heureuse de faire des concerts, de sortir cet EP, d’avoir un public et des gens qui me suivent et me soutiennent depuis le tout début. Le meilleur que l’on puisse me souhaiter est de continuer, produire un autre disque, de grandir artistiquement et de faire de belles rencontres.

 

Votre premier EP sort le 4 mai prochain, que ressentez-vous à l’approche de cette date?

C’est très excitant. C’est l’aboutissement de quelque chose dans lequel on s’est donné corps et âme pendant des mois. Je suis fière de ce disque, et heureuse d’avoir collaboré avec des gens talentueux et enthousiastes. J’espère de tout cœur que cela plaira et nous portera pour la suite. Un prochain EP ? Un album ?…les chansons sont là, d’autres viendront et le travail ne cesse jamais.

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

Je les invite à venir découvrir les chansons en live le 5 mai prochain à 20h dans la belle salle des Trois Baudets ! Et j’espère que le disque leur plaira !

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *