Disorder Kid est un duo délicieux et délicat qui nous fait vibrer. C’est un peu l’atout charme de cette année 2015!

1896893_1560750587469947_7653617256676437834_n

 

Dites nous en plus sur vos débuts.

Nous ne remercierons jamais assez le club med de Kemer de nous avoir permis de nous rencontrer. Nous allions jouer dans un groupe de reprises, et ne nous étions jamais vu avant l’arrivée à l’aéroport. Nous les remercions aussi de nous avoir permis de nous dire que c’était la première et dernière fois. Mais grâce à ça, de retour à Paris, nous avons décidé de créer Disorder Kid.

 

Racontez nous l’histoire de l’une de vos chansons.

Laura : Parfois, l’écriture est très rapide. Par exemple pour I’m Not Cold, j’étais en chemin pour aller récupérer une robe dans une fripe, et vu que j’enchainais sur un diner j’y suis allée sans rien sous mon manteau, plus pratique. Nous étions en Janvier. Je vous laisse deviner d’où me sont venues les paroles…

 

Parlez nous d’une rencontre qui vous a réellement marquée. 

Laura : Il y a quelques années, j’ai eu la chance de participer à la première tournée de Lilly Wood and the Prick. Ils avaient besoin d’une choriste un petit peu instrumentiste. Ce fut mes premières grosses scènes, mon premier tour bus, mes premières nuits à l’hôtel après un concert, c’était énorme pour moi qui était plutôt habituée à être dans un coin d’un bar. J’ai appris énormément en peu de temps.

 

Eclairez nous sur vos actualités en 2015.

Nous sortons notre premier album très bientôt. Nous avons un concert au Gibus Café le 7 mars. Rendez vous là bas !

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

 

Bisous !

FACEBOOKYOUTUBE TWITTERTUMBLRINSTAGRAM

 

 

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *