Nour Harkati est un jeune tunisien qui a décidé de se lancer dans l’aventure musicale parisienne et qu’est-ce qu’il a bien fait!

10320423_10152351848076850_3426268162682892200_n

Pouvez-vous nous parler de vos débuts dans la musique et de ce qui vous a donné envie de composer ?

J’ai commencé avec ma petite guitare avec des amis de lycée en Tunisie et j’ai fait partie de quelques groupes de musique, j’ai joué dans quelques bars en faisant des reprises et je trouvais cela excitant et je me sentais vraiment à l’aise dans ce que je faisais. En découvrant « Ben Harper » (sa musique et son parcours) cela m’a donné vraiment envie de composer ma propre musique et de créer mon propre univers. Alors quelques années plus tard j’ai décidé d’arrêter mes études et de venir en France pour commencer mon premier Projet / Album.

 

Pouvez-vous nous parler de vos influences ? Est-ce que ce que vos parents écoutaient quand vous étiez plus jeune a une influence sur ce que vous faites aujourd’hui ?

Mes influences musicales étaient nombreuses, Radiohead, Muse, Ben Harper, Pink Floyd,  John Mayer mais comme je vous ai déjà dit, Ben Harper était ma plus grande influence pendant quelques années et bien après j’ai découvert d’autres artistes comme Fink, James Blake, Bonobo, Cinematic Orchestra, qui auront certainement une influence sur mon deuxième album. Ce que mes parents écoutaient avant ne m’a pas vraiment influencé mais par-contre cela m’avait ramené vers la musique et a intensifié ma curiosité musicale.

 

Éclairez-nous sur vos prochaines actualités en 2014/2015.

Pour l’instant je voudrais bien vous annoncer que mon Premier  album DIVE est sorti le 03 Novembre en France et Scandinavie avec Send The wood Music / Universal France / Universal Scandinavie et je tiens a vous dire que mon deuxième album est en cours de préparation / Composition.

 

Racontez-nous l’histoire de l’une de vos chansons.

La Chanson « Deep water » était pour moi un moment de peur et de doute quand je suis arrivé en France car je commençais à rencontrer des difficultés de la vie quotidienne et une concurrence que je n’ai jamais connue auparavant.

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW ?

J’espère que vous allez aimer l’album et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez car cela me ferait beaucoup avancer, et je vous remercie énormément pour cette interview.

 

FACEBOOKTWITTERSITELABELSOUNDCLOUD

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *