Coffees&Cigarettes est un groupe intéressant aux sonorités très agréables. Ils sont heureux sur scène, heureux de jouer et ça se ressent dans leur musique. Alors, soyez heureux à votre tour et apprenez en plus sur ce groupe.

EH4D8220

Parlez nous de vos débuts, de vos influences et de votre parcours avant aujourd’hui


Caroline :
 J’ai commencé la musique très jeune étant issue d’une famille de musiciens. Ensuite, parcours classique d’une « classiqueuse », Conservatoires, orchestres symphoniques… Mais mes influences restent très variées. J’aime beaucoup le hip-hop (NTM, Beastie Boys, Cypress Hill…), la funk (JB’s…).
Renaud : J’ai commencé la guitare en autodidacte sur la vieille 12 cordes de mon père. Je l’accordais n’importe comment et j’essayais de jouer du Nirvana… C’était spécial ! Bien des années plus tard, j’ai pris des cours particuliers et fait le conservatoire. J’ai joué, pendant de nombreuses années, dans différents groupes ou j’étais guitariste (HORS LA LOI entre autres). Et c’est seulement lorsqu’on m’a convaincu que les chansons que j’écrivais dans mon coin n’étaient pas si mauvaises que j’ai décidé de chanter et de lancer le projet Coffees & Cigarettes. J’ai toujours été énormément influencé par le cinéma, la littérature, la BD, les comics, les jeux vidéo et je voulais que tout cela se ressente dans l’univers de C&C. C’est la raison pour laquelle le nom du groupe fait référence à un film de Jim Jarmusch et aussi pour cela que nous jouons avec de la vidéoprojection sur scène et que j’ai voulu pour ce premier album décrire le Londres Victorien des années de Jack L’Eventreur, une période que j’aime beaucoup au travers de roman ou de films qui m’ont marqué.

 
Dites nous en plus sur la façon dont vous procédez pour composer vos morceaux.

Renaud : J’écris, compose et arrange tous les morceaux du groupe. Ensuite, je les amène à Caroline et nous travaillons les détails et ses parties en vue de la scène. Je voulais absolument composer en français la majeure partie des morceaux car je trouve que l’on a une très belle langue et qu’il faut en profiter. La composition, pour moi, c’est être hanté par quelque chose. J’ai, pendant des semaines, un thème musical ou textuel qui me trotte dans la tête puis des idées au niveau de l’ambiance que je veux rendre et du sujet dont va parler le texte. Puis arrive le moment ou il faut que la chanson sorte un peu comme si j’implosais. La plupart du temps, la chanson est composée vite car elle était déjà là qui attendait de sortir. La musique vient souvent en même temps que les paroles, c’est très rare que je ne compose pas les deux en même temps.


Éclairez-nous sur vos actualités en 2014/2015

Renaud : Coffees & Cigarettes a sorti cette année son premier album : « London Western » (cd digipack sortie chez Tekini Records // Whitechapel et distribué par Absilone et Socadisc) puis du clip du même nom et d’une grosse tournée sur toute la France passée par de nombreux festival, salles etc…
Le groupe prévoit de tourner un nouveau clip dans les mois qui viennent et la tournée LONDON WESTERN TOUR devrait continuer jusqu’à fin 2015.
Et qui sait peut être se mettre fin 2015 à la préparation d’un nouvel album.
 

Racontez nous une rencontre importante dans votre vie musicale.

Caroline : Je ne répondrai pas en parlant de rencontre mais plutôt d’expérience. On m’a proposée de faire la première partie d’un match de foot (oui, vous avez bien lu!) au Stade de France avec Zucchero. Ca a duré une petite demie heure, pendant que les joueurs s’échauffaient sur le terrain, mais c’était vraiment jouissif!
Renaud : En fait, pour moi ce sera plus une série de rencontres due à une date : le Vendredi 17 mai 2013. Coffees & Cigarettes faisait la première partie de Manu (ex Dolly). J’ai grâce à cette date magique rencontré tous les gens avec qui j’allais travailler sur notre futur album. Patrick Giordano et Manu du label Tekini Records qui signeront l’album. Mathieu Artaud de Mathpromo qui travaillera sur la promo et surtout David Fargier ‘Edition Vents d’Orage’ qui deviendra notre manager de bons conseils et ‘un mécène’ à notre projet. David est quelqu’un d’intelligent, de passionné et de clairvoyant. Il a su m’accompagner, m’a appris à être réactif, professionnel, travailleur et ordonné. Il est notre regard extérieur, notre Jiminy Cricket qu’il faut savoir écouter de temps en temps.

 
Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

Caroline : Merci à SAOTW, en espérant vous voir très vite!
Renaud : Merci SAOTW de nous avoir donner la parole, au plaisir de vous voir, vous et vos lecteurs à nos lives.

 

FACEBOOKSITE INTERNETSOUNDCLOUDYOUTUBE

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *