Odyl, on y rend un hommage un peu en avance sur SAOTW, mais c’est parce qu’on tient à ce projet qui a fait une sacrée route depuis ses débuts! On en avait déjà parlé il y a quelques mois (ICI) et on vous en reparle aujourd’hui pour vous annoncer la sortie d’un nouvel opus, avec toujours le même talent!

odylep8

Parles nous de tes débuts dans la musique.

J’ai commencé par écrire des textes depuis que je suis gamine, à 15 ans en entendant Nirvana j’ai eu envie de prendre une guitare et de mettre mes textes en musique… Ensuite, j’ai formé mon premier groupe à 18 balais, j’ai arrêté mes études à 21 pour me consacrer à la musique, en pensant devenir une rock star.. ahah non simplement en pensant pouvoir faire de la musique et gagner ma vie en faisant des concerts… hélas, la crise de l’industrie musicale est arrivée juste a cette période la, et donc il est devenu beaucoup plus difficile, voire impossible de vivre de sa musique et de développer un projet par du live…

 

Dis nous en plus sur tes influences et la manière dont tu composes tes morceaux.

Mes influences vont de Renaud à Nirvana, c’est a dire a la fois le rock anglo-saxon, et la chanson française a texte. J’aime la musique faite avec les tripes, le cœur, l’énergie. J’écris beaucoup de textes, mais ils viennent souvent de manière mélodique dans ma tête, je prends ensuite ma guitare pour plaquer des accords, et en faire une chanson. en général ensuite je bosse avec des musiciens ou arrangeurs pour les arrangements, mais la je commence a les bosser moi même sur ordinateur.

 

Eclaire nous sur tes actualités en 2014.

Je viens de sortir un album le 07 avril; il reste quelques festivals aussi jusqu’à l’été et des concerts en appartement… Ensuite je vais commencer a travailler sur un EP pour un nouveau projet avec un différent nom…

 

Racontes nous un moment fort de ton parcours artistique.

Il y en a eu des tas. 10 ans de route, d’espoir, de rencontres, de galères, des signatures, des gens qui y ont cru, qui se sont battus, ceux qui ont lâché, arrêté de répondre au téléphone, des premières parties géniales, des rencontres magiques, des moments où on se disait qu’on était sur la bonne voie, d’autres où on a perdu espoir.. ce métier c’est les montagnes russes des émotions, il faut avoir le cœur bien accroché, la tête dans les étoiles, mais les pieds toujours toujours sur terre.

 

Un dernier mot pour les lecteurs de SAOTW?

Le live, c’est la vie ! 🙂

 

L’album est disponible sur le site officiel de l’artiste.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *