Le 28 juin dernier, Some are on the way fêtait ses cinq ans d’existence à Bordeaux, et au même moment, à Paris, le festival Solidays entamait sa quinzième édition. Parlons peu, parlons bien, Solidays est certes un festival avec, bien entendu, de la musique, des potes, des découvertes, des rencontres, des repas gras (ou bio!), des concerts exceptionnels, et une bonne ambiance assurée, mais ce n’est pas tout ; en effet, Solidays c’est aussi une action bien plus importante et sérieuse qui n’est autre qu’un combat contre les désastres causés par le VIH.  Et c’est avec cette conscience solidaire que les festivaliers profitent, entre le 28 et le 30 juin 2013 sur le site du festival Solidays, de la vie douce et musicale que certains malades n’ont pas la chance d’avoir.

C’est aussi pourquoi, peu importe l’endroit où vous habitez, que vous soyez allés à Solidays ou non, Some are on the way a décidé de vous faire un petit compte rendu de deux journées (oui, Some are on the way n’est pas une bonne élève et a séché la première journée) assez chargées en émotions.

 

 

A Solidays, chacun prend son pied comme il l’entend ! Certains sont à la recherche d’adrénaline tandis que d’autres préfèrent passer un bon moment devant les scènes d’improvisation de la troupe Pudding Dong -thèmes d’improvisation qui tournent autour du VIH, du sexe et de l’amour-. Et pour les plus calmes, des dizaines de stands divers et variés -nourriture, jeux, actions solidaires, merchandising, etc.- sont mis à disposition pour patienter entre les concerts.

 

Duellum 

Commençons en douceur cet après midi ensoleillé avec le groupe Duellum qui joue sur la scène César Circus aux alentours de 15h30. Le public est présent et déjà en forme pour entamer cette deuxième journée. Les conditions de concert sont excellentes et le groupe donne tout ce qu’il a pour nous. Ils sont heureux d’être là, et ça se ressent. Deluxe, quant à lui, secoue l’hippodrome de Longchamps avec une force et une joie de vivre assez bouleversantes. Et The Hives surenchérissent avec un public bouillant et une énergie incomparable. On monte en pression avec The Wombats -groupe très attendu en France depuis deux ans- qui fait son grand retour parisien sur la scène du Dôme ; une chose est sûre, vous oubliez pendant une heure où vous êtes grâce à eux.

 

The Wombats 

La soirée ne fait que commencer et les festivaliers comptent bien en profiter jusqu’au bout.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *