Personne n’a échappé au phénomène The Lumineers. Leur titre Ho Hey résonne dans tous les foyers branchés du monde entier et sur toutes les ondes de radio qui sont à la pointe de l’actualité musicale. Pour les lecteurs de Some are on the way, Wesley Schultz, chanteur et guitariste du groupe, a accepté de répondre à quelques questions. Profitez en !

  • Comment avez vous choisi le nom du groupe ?

Le nom du groupe nous a été donné, nous ne l’avons pas choisi, en fait. Il nous a été donné par accident, et on a bien aimé la façon dont il sonnait donc nous l’avons gardé.

  • Quelles sont vos influences musicales ?

Mes influences musicales se concentrent essentiellement sur les albums The Future de Leonard Cohen, Born in the USA de Springsteen, Sand in the vaseline des Talking Heads ou encore le best of des Cars. J’écoutais ça avec mon père pendant des longs trajets en voiture, et maintenant toutes ces chansons sont comme incrustées en moi et je ne peux plus m’en séparer.

 

  • L’univers musical dans lequel vous avez grandi vous a-t-il influencé aujourd’hui ?

Je n’ai pas grandi dans un univers de musique du monde, je suppose que j’ai toujours senti que les Talking Heads étaient expérimentaux en un sens, à écouter beaucoup de musique du monde pour arriver à leur son. C’est surtout cela qui m’a influencé je pense.

 

  • Quel est votre avis sur les groupes français ?

Je ne connais pas beaucoup de groupes français, les deux qui me viennent à l’esprit sont Phoenix et Carla Bruni. J’aime beaucoup les deux et j’écoute souvent le premier album de Phoenix. Je suis le genre de personne qui attend quelques années pour écouter un groupe dont tout le monde me dit :  » Tu dois écouter ce groupe! » parce que je me sens forcé, mais au final, je me retrouve à approuver ce qu’ils m’avaient dit quelques années plus tôt et ils me disent : « Je te l’avais dit » !

 

  • Quels sont vos meilleurs souvenirs en tant que The Lumineers ?

J’ai joué quelques chansons avec des enfants dans une école du Bronx à New York, c’était vraiment spécial et plaisant de voir ces enfants chanter nos chansons. C’était il y a deux ans, avant que tout arrive avec le groupe, on est allés les revoir il y a quelques jours et là, ils sont venus au concert et ils sont montés sur la scène pour chanter Stubborn Love et Ho Hey face à 3,000 personnes. C’était quelque chose que je n’oublierai jamais.

 

  • Parlons un peu de vos premières fois… quel est le premier concert auquel vous avez assisté ? 

Le premier concert auquel on a assisté était celui d’un groupe qui s’appelait The Samples qui se trouvaient être du Colorado. Nous avons pris le train depuis Jersey et nous étions comme des chiots perdus dans une grande ville. C’était vraiment excitant et ça m’a fait revenir à New York après ça pour d’autres concerts.

 

  • Quel est le premier CD que vous avez acheté ?

Le premier CD que j’ai acheté était soit Dookie de Green Day, soit le live de Throwing Copper. Je voulais écouter ces CD et je voulais essayer de faire du vélo en même temps, mais les CD sautait toujours donc je les écoutais au sol pour bien écouter la musique.

  • Quelle est la première chanson que vous avez écrite ? 

La première chanson ? Je pense que c’était une chanson d’amour, une mauvaise chanson d’amour même (rires). Elle s’appelait Second to none. Je venais juste de commencer à jouer de la guitare et j’avais 16 ans.

  • Quelles sont vos prochaines actualités pour 2013 ?

Je suis impatient de jouer aux Grammy Awards et nous serons en tournée un peu partout pour la majeure partie de l’année, donc si vous êtes quelque part, dans une ville, nous allons probablement nous voir à un moment donné.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *