• Tout d’abord, pouvez-vous nous parler un peu de votre groupe. Qui fait quoi ?

Elouan : Je suis à la guitare et au chant. J’ai rencontré Yann et Hugo à l’ESRA (Ecole d’audiovisuel) à Rennes en septembre 2009. Ils voulaient monter un groupe, moi également. On a donc commencé les répètes en décembre et un mois plus tard on faisait notre premier concert dans un bar rennais.
Alexis : Avec Elouan, on se connaissait déjà plus ou moins, en s’étant croisé à plusieurs soirées. En décembre 2010 (au concert de Déportivo aux bars en trans), Elouan m’a proposé de rejoindre le groupe. Je suis donc arrivé en janvier 2011 pour ajouter une deuxième gratte au set. Pour renforcer un peu le tout au départ, c’est ce qu’ils voulaient. Puis j’ai commencé à faire des choeurs. Sur les enregistrements, il peut m’arriver de faire un peu d’harmonica. Et depuis plusieurs mois, un an à peu près, je propose mes morceaux que je chante.
Yann : De la basse, les choeurs de temps en temps, et peut-être bientôt un peu de banjo !
Hugo : Je suis batteur et percussionniste !

 

  • Comment avez-vous décidé du nom du groupe ?

Elouan : On avait du mal à trouver un nom. Un jour Yann a proposé « Roll It ! », synonyme de « Let’s go ! ». Ca nous a paru simple et facile à retenir! Puis on a décidé de virer le «!», et le nom est resté.

 

  • Lorsque vous composez, comment cela se passe-t-il ?

Elouan: Lorsque j’ai des idées mélodiques, j’essaye de les enregistrer au plus vite pour en garder une trace, et le plus souvent je commence les premiers arrangements en même temps. Pour les paroles, ce sont en général des phrases ou des expressions qui me plaisent, puis je brode autour pour construire une histoire… plus ou moins réussie !
Alexis : C’est souvent une mélodie musicale et quelques accords sur lesquels je « tombe » par hasard et que je travaille, puis une mélodie de chant et des textes me viennent plus ou moins facilement suivant l’ambiance musicale du morceau. Puis après j’amène le morceau en répète que je propose aux autres et après ça passe ou pas. Si ça passe, on travaille tous ensemble sur le morceau jusqu’à arriver à une version où l’on est tous satisfait du truc qu’on tient !

 

  • Avez-vous une chanson de votre répertoire qui vous tient particulièrement à coeur ou à une histoire particulière ?

Elouan : « The Man Who Doesn’t Know Who He Is » car c’est la préféré d’un ami qui nous a énormément soutenu, et qui vit des temps difficiles en ce moment…

 

  • Est-ce que les influences de vos parents ont été une source d’inspiration pour votre musique ?

Elouan: Oui en partie, beaucoup de chanson française, de rock et de folk.
Alexis : Plus ou moins, ils écoutaient (et écoute toujours) beaucoup de chanson française Renaud, Brassens, Ferrat, mais aussi des classiques de rock Queen, Rolling Stones… J’écoute toujours énormément Renaud et Zebda… J’en oublie forcément mais il y avait beaucoup de musique chez nous, pas vraiment ce que j’écoute maintenant mais je pense que toute cette musique m’a poussé à découvrir des univers musicaux différents.
Yann : Un peu, j’ai écouté les premiers albums des Doors, des Blues Brothers, et de Bashung grâce à la discographie de mes parents. Mais majoritairement il y avait plus de Céline Dion et de Jean Jacques Goldman qui ne sont pas vraiment des influences (en tout cas pas revendiqué!).
Hugo : Dès mon plus jeune âge, j’ai baigné dans la musique par mon père entre autre… Ecouter du Beatles, Bashung, Eagles… était monnaie courante.

 

  • Quel a été le premier album que vous avez acheté ?

Elouan : Surement « By The Way » des Red Hot.
Alexis : Ca doit être un CD de Jamiroquai, « A funk Odyssey » ou alors « By The Way » des Red Hot.
Yann : II de Led Zeppelin
Hugo : Surement du Blink 182

 

  • Et quel a été le premier concert auquel vous avez assisté ?

Elouan: Didier Squiban, un excellent pianiste breton.
Alexis : Je crois bien que c’était JJ Goldman, pour sa tournée du CD ‘En passant’ et j’en garde un bon souvenir !!
Yann: Il me semble que c’était les Tambours du Bronx ou Matmatah
Hugo : MC Solaar !

 

  • Aujourd’hui pour se faire une place dans la musique c’est assez compliqué, comment envisagez-vous la suite ?

Alexis : On prévoit un EP pour 2013 et cet EP là sera bien plus rock que le précédent, un peu plus dans l’esprit de ce qu’on peut donner sur scène lors de nos concerts électriques. On espère continuer à faire parler de nous grâce à notre EP et grâce au prochain. Comme tu le dis, c’est compliqué. Alors on essaie de tourner le plus possible et de rencontrer les bonnes personnes qui peuvent nous donner un coup de pouce.

 

  • On a pu le constater sur votre site, vous avez sorti un EP il y a quelques temps, comment avez-vous procédé pour la réalisation de cet EP ? Autroproduction ? ou non ?

Alexis : Nous sommes allés à Bréhat, une ile bretonne, dans les côtes d’Armor où Yann, notre cher bassiste y a une maison de famille. On a pris une semaine fin mai/début juin 2011, on y a amené tout notre matos par bateau. On a loué un peu de matos, des micros, des préamps. Et comme on a fait des études de son, on a enregistré nous mêmes quasiment la totalité de l’album durant cette semaine là sur l’île. On a juste fait quelques prises supplémentaires chez Hugo en juillet en Normandie, surtout les voix, et quelques guitares. En août et septembre, on s’est mis au mixage de l’album. Fin octobre/début novembre, on a fait faire le mastering à Rennes, au Passage à Niveaux. On l’a fait pressé et il est sorti en décembre dernier. Et oui l’album est entièrement autoproduit, on a juste eu une petite bourse du CRIJ Bretagne de Rennes, sinon c’est avec les payes de nos concerts qu’on a pu payer la location du matériel pour l’enregistrement, le mastering, et le pressage.

 

  • Des projets pour l’année 2013 ?

Alexis : Ca serait vraiment génial de pouvoir se faire un petit nom et tourner un peu partout. Une vraie tournée en quelques sorte. Et un CD complet d’ici fin 2013 serait pas mal non plus.
Elouan : Pareil qu’Alex ! Pour ma part, en plus de Roll It, je suis également guitariste/claviériste du groupe Thomas Howard Memorial (pop/folk), nous allons sortir notre nouvel E.P en octobre et essayer d’enchainer les dates. Donc 2013 sera, je l’espère, une année productive !

 

Le groupe sera en concert au Mondo Bizarro le 24 janvier prochain à Rennes et le 22 mars au Ty Anna à Rennes également. Ils sortiront aussi un prochain EP (mixé par Bruno Green : Santa Cruz, Miossec…) au printemps 2013 ! Soyez attentifs !

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *