Le groupe londonien très apprécié de la scène indépendante est de retour pour nous livrer un second opus à la hauteur de nos attentes, en tout cas des miennes. The XX restent les mêmes, à la seule différence qu’ils ont su évoluer correctement. En effet, ils ont réussi à conserver l’esprit du groupe, cet esprit un peu sombre et difficile à cerner, en l’agrémentant d’une touche un peu plus dansante.

Pour moi, l’album est en deux parties. La première partie est plus enfantine. Où l’on peut retrouver l’essence même de la signature musicale du groupe, avec des chansons comme « Angels » où la voix féminine de Romy nous embarque très loin et nous plonge directement dans leur univers. Ils enchainent avec Chained, une chanson où les deux compères sont en totale harmonie et toute cette émotion se ressent à l’écoute du morceau. Les deux voix s’entremêlent, se laissent tour à tour la place pour chanter et chacune glisse sur les vibrations de l’autre. Fiction, par contre, est assez complexe. Nous pouvons entendre uniquement la voix de Jamie, voix masculine assez douce, et cela peut être déstabilisant et agréable à la fois. Même si Try reste plutôt sombre, en partie à cause du sample qui tourne sur la majeure partie du morceau, elle a quand même une luminosité en elle que nous ne pouvons pas dénier. Les refrains sont là pour nous le rappeler.

Il ne faut pas oublier de remarquer les avancées faites vis à vis de l’instrumentalisation des morceaux qui est beaucoup plus prononcées et mise en avant que sur le précédent album. Un bon point pour The XX !

A partir du morceau Reunion, nous entamons le second volet de ce disque. Les beats se font plus agressifs (Reunion), les voix plus fortes (Sunset) et l’ambiance beaucoup plus aérienne (Tides). L’aspect dansant dont je parlais précédemment est réellement affirmé dans les sept derniers morceaux de l’album. En particulier lorsqu’on écoute le titre Swept Away qui est totalement dans cet esprit là. Cette chanson représente assez bien l’album complet. Effectivement, on reconnait facilement la touche XX dans la première partie du morceau, tandis que la seconde diffère totalement et devient beaucoup plus énergique, avec un accompagnement musical percutant.

Coexist a beau être un album cohérent dans son ensemble et riche en émotions et sensations, mon coup de coeur reste Our Song. Chanson de clôture de l’opus, elle est douce et enivrante. Un peu dans l’esprit de VCR, c’est une chanson d’amour comme The XX savent si bien les faire. C’est un morceau qui touche énormément, même s’il n’est pas forcément le plus inventif ou le plus impressionnant techniquement parlant, il reste pour moi, le plus poignant.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *