Les Raindrops nous ouvrent les portes d’un univers encore inconnu pour nos oreilles pendant près de trente minutes. En effet, les nîmois ont su trouver leur personnalité musicale. Des mélodies envoûtantes, une voix encore un peu fragile parfois ainsi que des choeurs soutenant cette voix qui a su tirer profit de ses petites faiblesses. Ils commencent en douceur, la porte entrouverte, afin de nous laisser entendre un avant goût de leur musique, et cela grâce à une plongée dans leur « Rusty Ocean ». Le premier morceau, « On the Rusty Ocean » est énergique et carré, avec une petite envolée sur la fin qui retombe au bout de cinq minutes et vingt-huit secondes. On enchaine avec une « nuit » qui se termine dans un « Londres bleu »; le résultat est tout à fait impressionnant et maîtrisé. Les ambiances intimistes ont l’air de plaire au groupe, puisque ces garçons continuent de nous enivrer avec leur musique sur un « Glory Day Of Sam » complètement aérien. Ce qui est également le cas de leur chanson « The Nine’s trip ». Empruntant des voies originales, des détours passionnants et un chemin hors des sentiers battus, les Raindrops nous font voyager au gré de leurs envies et clôturent leur opus sur une touche de douceur et de sensualité…  » On Midnight Waves ».

Un groupe de talent qui promet de se faire entendre, donc restez à l’écoute !

 

Sabrine Khinibilla

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Un commentaire

  1. John

    J’ai écouté votre EP, c’est très bien ce que vous faites, surtout le batteur, Willy, c’est vrai tueur ce mec, j’aimerais beaucoup le rencontrer. Si j’ai un conseil à donner c’est d’aller les voir en concert parce qu’ils sont tous beaux et sympas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *