La musique des Kid Bombardos nous frappe avec autant de punch que les coups de leur arrière grand père. En effet, les quatre bordelais d’origine nous offre une dose de pop acidulée sous forme de plaisir auditif. Et qu’est-ce que ça fait du bien ! Les Kid Bombardos partagent avec nous leurs « Sundays » pas comme les autres. Tandis que les commerces sont fermés, que les repas de famille se font et que les balades en famille sont de mise, les Kid Bombardos, eux, préfèrent se bouger au rythme de riffs entraînants et jouissifs. « It’s time to wake up », avec eux, à peine le temps de souffler, qu’ils nous font découvrir une nouvelle facette de leur personnalité musicale.  Un titre plus doux, plus tendre et délicat, « Wake Up » ou le nouveau réveil à adopter. Et ils usent d’un talent indéniable pour nous présenter « l’honnête homme » qu’ils ne sont pas complètement, mais « ils essayent » comme le prouve quelques chansons plus tard sur un ton beaucoup moins enjoué mais plus intense. Sans oublier, le désormais tube du groupe qui n’est autre que « I round the bend » dont on ne se lasse pas. Un piano où nous n’oserions à peine poser les doigts, une batterie où nous n’oserions à peine taper, et une voix que nous écoutons avec attention, « The Night The Light » est un de ces morceaux qui envoûtent et s’infiltrent un peu partout dans le corps et l’esprit, qui se fait une place et qui n’est pas prêt de nous quitter, une fois installé. Ils terminent en beauté sur un « Turnin’ Wrong » irrésistiblement aérien à la Casablancas –un peu- et pourtant les quatre garçons ont bien les pieds sur terre. Tout est réuni sur ce premier album qui est une belle victoire.

 

Ecoutez Kid Bombardos et vous aurez l’impression que toutes vos journées seront ensoleillés comme un dimanche après midi.

 

Sabrine Khinibilla

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *