Question basique – pourquoi Brixton comme nom de groupe ?

Sylvain : Alors en fait c’est un quartier de Londres, en fait c’est le quartier un peu artistique de Londres. Tu vois c’est là où il y a eu pas mal d’immigrés jamaïcains, des choses comme ça qui ont fait bouger, c’est assez multi culturel comme quartier et puis c’est aussi par rapport à une chanson des Clash qui s’appelle «  Guns of Brixton ».

 

Et du coup comment le groupe s’est formé, comment ça s’est passé, comment vous vous êtes rencontrés ?

Sylvain : En fait du groupe de départ, on est plus que 2 sur 4. Y a eu pas mal de changement de personne. Au départ on jouait dans des petits groupes chacun de notre côté, on se connaissait.
On n’a pas du tout le même âge. Par exemple la chanteuse Marie elle a 11 ans de moins que moi, c’est assez rigolo de faire un groupe ensemble avec cette différence d’âge.

 

Quel a été le premier concert auquel tu as assisté ?

Sylvain : En tant que spectateur ?

Oui !

Sylvain : Euh…

Ca remonte à loin ?

Sylvain : Euh oui. Je crois que c’était les Smashing Pumpkins.

Ca va !

Sylvain : Euh c’était en 95 donc j’avais 15 ans. Oui les Smashing Pumpkins à Lyon et c’était super bien !

 

Est ce qu’il y a une personne qui t’a donné envie de faire de la musique ou ça t’est venu comme ça ?

Sylvain : Bah déjà il y a mon père qui m’a appris à jouer de la guitare quand j’étais petit et puis après c’est des gens que j’ai écouté et qui, surtout des guitaristes qui m’ont donné envie. Par exemple j’aimais bien les premiers albums d’Oasis, les Smashing Pumpkins… Comme je te disais puis aussi j’aimais bien des trucs plus vieux comme les Doors ou Led Zeppelin, des choses comme ça.

 

Ton coup de cœur du moment, c’est quoi ?
Sylvain : Eh bien j’aime bien Death Weather qui est un projet parallèle du chanteur des White Stripes et puis j’aime bien, je les ai vu sur scène, je n’ai pas écouté de CD, Général Electrics. C’est super bien. C’est un français qui a monté un groupe à San Francisco. Je les ai vu cet été en concert, c’est super bien, j’ai vraiment accroché

 

Et si avec les Brixton vous deviez faire la BO d’un film, ce serait plus quoi ?

Sylvain : Ah tiens c’est une bonne question ça ! Je ne sais pas moi j’aime bien les films un peu noirs, tu vois les films de Martin Scorcèse, les choses comme ça. Après je ne sais pas si notre musique collerait mais c’est des films que j’aime bien ou les films policiers, j’aime bien.

 

Et de chanter en anglais c’est plus parce que écrire en français c’est assez compliqué ou …Pourquoi ?

Sylvain : D’une part c’est parce que je  ne suis pas très inspiré par les textes et puis  …

 

C’est plus un instrument vos paroles ?

Sylvain : Oui voila, c’est quand même une langue plus musicale l’anglais Et puis j’écoute quasiment pas de musique en français, alors je ne sais pas …et puis je suis incapable de chanter en français !

 

Dans la région Lyon/ Saint Etienne/ Montbrison ça se passe comment au niveau des endroits, des groupes ? Est-ce que c’est assez facile de se faire connaître ?

Sylvain : Ouais et bien après déjà rien que sur Montbrison, c’est une petite ville donc du coup tous les groupes se connaissent plus ou moins donc c’est assez facile de trouver des petits concerts soit dans les bars, enfin dans les bars ça marche bien. Puis après sur Saint Etienne y a pas mal de gens qui essaient de lancer les groupes locaux, par exemple tu vois il y a la salle qui s’appelle le Fil, c’est à Saint Etienne et qui essaie de lancer des groupes comme nous. On y a joué au Fil et du coup ils nous ont rappelé pour un autre concert qui était au festival Paroles et Musiques donc après c’est petit à petit que les choses évoluent quoi. Après sur Lyon c’est peut être moins facile. On y a joué 2 ou 3 fois mais c’est moins évident de se faire connaître car déjà il y a beaucoup plus de groupes et puis c’est plus loin!

 

Est ce que petit tu avais un héros ?

Sylvain : En musique ou de manière générale ?

De manière générale. En BD ou en musique ….

Sylvain : Ca je n’en sais rien. Peut être des sportifs …parce que je jouais au basket quand j’étais petit donc des joueurs de basket du championnat américain, style Michael Jordan ou des choses comme ça. Enfin je ne sais pas si c’était des héros mais…

 

Avec les Brixton est ce qu’il y a une rencontre qui vous a vraiment marqué

Sylvain : Qu’est ce qu’on a fait qu’on a bien aimé. Et bien en fait je te parlais du Fil on a fait 4 jours de résidence dans les studios du Fil et ça a été une super expérience parce que ça nous a appris à être un peu plus professionnel, enfin on n’est pas un groupe professionnel mais à être plus sérieux dans l’approche de ce que l’on fait au niveau du son, voila ça c’était vraiment une bonne expérience, enfin de rencontrer tous les gens du Fil, c’était une bonne expérience.

 

Eh bien pour finir je vais te laisser la parole et puis tu dis ce que tu veux !

Sylvain : (rires) – Ca c’est super dur !

Ouais !

Sylvain : Eh bien écoutes j’espère que si tu as des lecteurs marocains, j’espère qu’ils nous accueilleront car on a bien envie de visiter le Maroc un jour, voila !

Aux lecteurs marocains !

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *