Gauthier Dymon, c’est ton vrai nom ou un pseudonyme ?

Gauthier : C’est mon nom, mais je l’ai un peu customisé.

 

C’est-à-dire ?

Gauthier : J’ai changé quelques lettres, si tu veux, je n’ai pas inventé mon nom, il y a quand même une grande partie de mon vrai nom, je m’appelle réellement Gauthier, mais ça n’a pas vraiment d’importance.

 

On ne dévoilera pas ton vrai nom… As-tu un artiste/groupe qui t’as réellement donné envie de faire de la musique ?

Gauthier : Beaucoup ! A des périodes différentes de ma vie, j’ai été marqué par Nirvana, puis ensuite plus par les années 1960/1970.

 

Et dans quel univers musical as-tu grandi ? Que trouvais-tu dans les bacs à CDs de tes parents ?

Gauthier : En ce qui concerne mes parents, je ne pensais même pas à aller voir ce qu’ils écoutaient, j’avais trop peur d’être traumatisé ! Par contre, du côté de mon frère et ma sœur aînés, j’ai trouvé Supergrass, Supertramp, Police, Smashing Pumpkins, Blur, Oasis, Radiohead…

 

Donc, nous pouvons dire que c’est avec ces groupes là que tu as commencé à te lancer dans la musique ? A découvrir cet univers ?

Gauthier : Oui, carrément ! J’aime l’énergie que pouvait avoir tous ces groupes !

 

Toujours dans la musique, comment as-tu eu l’idée de créer ton projet solo ?

Gauthier : J’ai toujours évolué avec des groupes, mais les conclusions étaient trop peu concluantes. Alors, puisque je suis auteur/compositeur/interprète, j’ai décidé de m’assumer en tant que Gauthier Dymon.

 

Lorsque tu composes, en général, est-ce autobiographique ou non ?

Gauthier : Oui, j’adore écrire sur moi, c’est mon côté mégalo, j’aime assez me marrer de mes propres expériences. J’aime avoir du cynisme et de l’ironie par rapport à tout ça.

 

Si nous devions résumer ce qu’est Gauthier Dymon, ce serait : Mégalo, Ironique et Cynique ?

Gauthier : (rires) Oui, mais au second degrés quand même ! Je ne me prends pas beaucoup au sérieux !

 

Quel a été ton meilleur souvenir de concert? Pourrais-tu nous le raconter?

Gauthier : J’ai bien aimé recevoir des culottes sur scène, ça m’a excité ! Mais ce n’était pas vraiment un concert, mais c’est ce qui m’a le plus fait rigoler ! Et je vois que ça te fait bien rire !

 

J’imagine la scène ! Donc, Gauthier Dymon a des groupies ?

Gauthier : Peut être bien que oui, en même temps, je suis beau, alors c’est plutôt normal ! (rires)

 

Si on te demandait de faire la Bande Son d’une sérieu ou d’un film, ce serait plutôt quoi ?

Gauthier : Nip/tuck, Six feet under ou Buffy contre les vampires, en ce qui concerne les séries. The rocky horror picture show en film.

 

Quelles sont tes expressions favorites ? Ou que tu utilises beaucoup.

Gauthier : Je vais peut être, être censuré ! (rires)

 

Dis toujours, nous verrons bien.

Gauthier : Laurent Gerra, dans un de ses spectacles, a fait dire à l’un de ses personnages : « Je me fous des critiques du moment que j’ai la trique ! » et j’ai trouvé ça cool, mais censure le.

 

Ca ne sera pas censuré ! (rires)

Gauthier : Je vais me faire engueuler !

 

Par qui ?

Gauthier : Curieuse !

 

C’est le but d’une interview, non ?

Gauthier : (rires) Oui, mais bon, je réponds toujours des idioties à ce genre de questions, je ne peux pas m’en empêcher !

 

Tu ne nous diras donc pas par qui tu vas te faire engueuler…  Si tu devais jouer avec un groupe/artiste (même actuellement mort(s)) le(s)quel(s), serai(en)t-ce ?

Gauthier : The Beatles, je sais, c’est très cliché ! Mais j’aimerais beaucoup faire un duo avec moi-même, mais ce n’est pas possible pour des raisons que tu connais.

 

Des raisons que je connais, explique nous.

Gauthier : Tout simplement, car Gauthier Dymon est unique. (rires)

 

Quel est le film qui t’as le plus marqué, et pourquoi ?

Gauthier : Niveau cinéma, je suis éclectique, j’aime beaucoup de choses, Woody Allen, Almodovar, Wes Anderson, les comédies musicales, Tommy, The Rocky Horror Picture Show, Phantom Of The Paradise, Velvet Goldmine…

 

Tu es plutôt Fool ou Foals ?

Gauthier : Mmh… je vais dire Fool.

 

Et pour toi, quelles sont tes cinq chansons (en dehors de ton répertoire personnel) que tu conseilles aux lecteurs en ce début d’année?

Gauthier : Déjà, bien choisir la radio qu’on écoute. Et aller piocher dans des vieux disques, car parfois on passe à côté de petits trésors. Après chacun fait ses propres choix ! Bonne réponse, non ?

 

Mmmh… Allez, je te l’accorde ! Qu’as-tu de prévu pour Gauthier Dymon ?

Gauthier : Un disque pour commencer. Pas de dates pour l’instant, mais pour bientôt !

 

Pour finir cette interview, je te laisse la parole, tu parles de ce dont tu as envie.

Gauthier : Merci ! On peut parler de la direction musicale du disque, ce sera un disque plutôt Glam/Rock/Pop !

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *