Psyché Song”, voici l’entrée! Un début maîtrisé et tout doux, pour un groupe posé, à la technique indiscutable. « Le soleil va se lever » (Sun’ll rise up) pour entamer cet album. Les Dream Paradise, d’entrée de jeu, nous prouve qu’ils ont le sens de la chanson « efficace ». Le refrain reste en tête, pour notre plus grand bien, surtout les jours de pluie ! A l’instar de « Sun’ll rise up », les compositions « I need her », « I feel bad here », « Sorrow » et quasiment tout le reste de l’opus, viennent confirmer le talent de ces garçons aux voix qui se marient plutôt bien entre elles. On note tout de même, une voix plus écorchée, voir nasillarde pour Vincent, qui fait un effet assez fou…quant à la voix de Florian, qui elle, est plutôt douce et attendrissante, un bel ensemble complémentaire ! J’aimerais m’attarder un peu plus sur « What do you want »…personnellement, je ne veux rien d’autre que ça. Un accord parfait entre mélodie instrumentale et vocale, une voix douce et chaleureuse, un très beau moment sur l’album ! Puis « Heaven », cette voix qui résonne, sur ce rythme presque pressé, un peu triste à la Last Shadow Puppets, mais si admirable. « Where is the heaven ? », moi, je crois l’avoir trouvé dans cette chanson. Terminons, sur « Dust », avec une introduction recherchée, les Dream Paradise, se lancent dans « la poussière »  avec subtilité. Quelque peu différente du reste de l’album, cette chanson a le mérite de conclure tendrement cet opus ! Dream Paradise, une petite douceur acidulée, à savourer pleinement !

Sabrine Khinibilla

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *