Cry Baby, une signification particulière ?

Félix : Alors au départ, Cry Baby, c’est une comédie musicale avec Johnny Depp, qui  est sortie en 1995, et c’est un film qui raconte l’histoire d’un blouson noir, qui est un peu le rebelle de sa petite ville, qui fait craquer toutes les filles.
Ugo : Il se fait appeler, les « Frocs Moulants », c’est ça qui est vachement bien !
Félix : C’est un de nos films préférés, et ce qu’on a aimé c’est que c’était une comédie musicale et que tout était sur joué à fond, ça représentait assez notre façon de jouer, on se prend pas la tête mais quand on est sur scène, voilà, on donne tout.
Ugo : Voilà, Cry Baby, ça vient du film, ça sonnait bien.

 

En quelques mots, est-ce que vous pouvez présenter le groupe ?

Ugo : Donc moi, je suis à la guitare, Félix est au chant et à la basse et il y a un dernier lascar qui n’est pas là, et qui s’appelle Florent et qui est à la batterie.
Félix : C’est la combinaison qu’on préférait « Guitare, basse, batterie », c’était la plus efficace en concert et pour composer.
Ugo : C’est quand même la base du rock « Guitare, basse, batterie ».

 

Quelles sont vos principales influences ?

Ugo : En rock français, je dirais qu’on écoute pas mal « Deportivo », « Stuck in the sound », « The Dodoz »… Après, j’écoute pas mal de vieux rock comme les Kinks, les Who, les Beatles, tout ça ! Je ne sais pas… Arctic Monkeys, aussi, forcément.
Félix : C’est surtout des influences rock, actuelles ou anciennes, tous les rocks !

 

Comment vous gérez musique et études et vie sociale ?

Ugo : Moi, j’ai plus de vie sociale, je mets ma vie sociale au profit de la musique !
Félix : On essaie, on n’est pas encore overbookés !
Ugo : Enfin, t’es pas overbooké !
Félix : Hugo fait des études qui lui prennent beaucoup de temps, mais moi perso, je suis en école de commerce, et j’ai pas mal de temps pour mes études, la musique et les sorties, c’est gérable !

Y’a-t-il un concert qui vous a particulièrement marqué ?

Ugo : Deportivo au 4 sans.
Félix : Y’avait une première partie des BB Brunes ce qui nous a laissé sur le carreau un peu, ce n’était pas trop notre tranche d’âge le public… et puis après Deportivo, c’est ce qu’on veut faire quoi, ils donnent tout sur scène !
Ugo : Et puis nous, on donne tout dans le public aussi, c’est pour ça qu’on a adoré ce concert !

Quelle est la chanson dans votre répertoire qui vous tient le plus à cœur ?

Félix : Je ne pense pas qu’il y en ait une en particulier, on les aime toutes, on aime toutes les jouer, elles ont toutes un petit truc particulier.
Ugo : C’est un peu nos petits bébés, donc on les aime bien toutes, non mais c’est vrai, ce sont nos créations, y’a pas de préférées, comme quand on a des enfants, y’a pas de préférés !
Félix : J’aime bien la métaphore des enfants !

Vous pouvez nous raconter l’histoire d’un de vos enfants ?

Félix et Ugo (rires)
Félix : Euh…
Ugo : C’est le parolier donc…
Félix : Ouais, mais niveau paroles, on va dire, que les paroles jouent plus le rôle d’un quatrième instrument, on essaie de les faire pour que ça sonne bien avec la musique, que les mélodies soient assez harmonieuses et que tout sonne bien dans l’ensemble, après tu écoutes les paroles qu’on a, c’est pas des chansons à textes…mais oui, voilà, ce qu’on joue généralement, ça parle de filles, de sorties…
Ugo : Ca parle de nos vies quoi.

 

Comment se passe la composition d’un morceau au sein du groupe ?

Félix : En général c’est Hugo qui ramène un petit riff après, une fois que je l’ai, je travaille dessus pour voir quels accords on peut mettre.
Ugo : Et en repet’, on met tout en place, on discute et puis même à la fin quand on enregistre on peut toujours rajouter des trucs, ouais, souvent même, on rajoute des trucs qui étaient pas prévus à la base.

 

Avez-vous un album/groupe/personne fétiche ?

Félix : Cette fois-ci je ne dirais pas Deportivo, c’est plutôt Manu Chao, c’est un mec qui humainement et musicalement, je trouve, qu’il a un peu la vie que j’aurais aimé avoir, il voyage partout, il fait des concerts partout dans le monde, il aide les populations, pour moi, c’est un grand monsieur, voilà !
Ugo : Ce serait plutôt Thom Yorke de Radiohead, je trouve que c’est un pur génie, dans toutes ses chansons, il me fait bader, hallelujah quoi.

 

Si vous deviez faire la B.O d’un film ou d’une série, qu’est-ce qui vous tenterait ?

Hugo : Franchement, je verrais bien faire la B.O de Californication.
Félix : Je m’y connais pas du tout en série, et je regarde très peu la télévision donc… en film, on ne va pas dire Cry Baby, parce que la B.O en elle-même est très bien, on l’adore !
Ugo : Ce n’est pas exactement notre style.
Félix : Après en film… y’a une série qui m’a particulièrement marqué c’est Weeds !

Avez-vous un cri de guerre ou un rituel avant les concerts ?

Ugo : Non…
Félix : On se fait la bise avant.
Ugo : On se fait des bisous, des câlins !

 

Ces derniers temps, quelle est la chanson que vous écoutez le plus ?

Ugo : Skinny love de Bon Iver !
Félix : Moi, j’écoute beaucoup de Manu Chao en ce moment !

 

Sur une ville comme Bordeaux, où les groupes émergents sont nombreux, comment se fait-on une place ?

Félix : Pour l’instant, les connaissances qu’on peut avoir, on joue dans des bars qu’on connait bien, le zibu notamment, et on invite les groupes à venir jouer et ensuite on fait tous pleins de festivals !
Ugo : Et puis lors des concerts, on rencontre d’autres personnes qui nous proposent d’autres concerts !
Félix : Notamment à Blanquefort, on a quelqu’un qui nous a fait jouer et qui nous a placés sur pas mal de concerts en ce moment !

 

Pour finir, je vous laisse la parole.

Ugo : Buigougogogo ! ah ah
Félix : Ce qu’a dit Hugo était suffisant ! (rires)

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *