Pauvre Jenny coincée dans sa cage, elle ne peut même pas écouter l’album des « Jenny In Cage »… On arrête tout, télévision, ordinateur, jeux vidéos, portable, lecture, tout. Et on se pose pour écouter attentivement l’album. « Jenny In Cage », c’est pendant quinze chansons, un concentré d’énergie, plus ou moins retenue suivant le titre. On ressent vraiment la voix de Franck Woodbridge et la partie instrumentale a vraiment un « petit truc en plus », une sorte de total accord, comme si elle n’était plus qu’un et ce sont respectivement Pascal Giudicelli (guitare), Emmanuel Turong (basse) et David Monnier (batterie) qui la compose. Pour moi, « Murders in the 70’s » est la chanson la plus accrocheuse ou celle qui m’attire le plus dans cet album, même si je les apprécie toutes.

 

Sabrine Khinibilla

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *