Avec un sens du rythme remarquable, des parties instrumentales qui donnent envie, des paroles renversantes et une voix bien singulière, Gary Poppins a beaucoup à nous faire partager… Déjà, il commence par se plaindre, elle est « too much », et alors ? Mais très vite, voilà Gary Poppins qui oublie ses soucis et qui revient vêtu de son « chapeau de nuit » et qu’il est beau, qu’il est doux, qu’il est attirant ! Ce « chapeau de nuit » se pose sur notre tête et s’installe. Et puis sur un air assez endiablé, Mr. Poppins se retrouve seul pour pouvoir mieux nous expliquer cette « mécanique » assez lancinante et puissante, qui tiraille. Mais il est si « impatient » que dans son monde généreux, Gary Poppins nous donne envie de danser, il trépigne tellement d’impatience… Posons nous des questions avec « Miroir, miroir », un tête à tête assez particulier, peut-être une nouvelle version de Blanche Neige, en moins « mignon », mais qui me plait bien plus ! Oh mais voilà la « Fée d’hiver » de Mr. Poppins qui « ne sort plus en février » et tracasse notre monsieur au point qu’il en fasse une ballade toute douce qui clôture avec grâce cet EP. Gary Poppins, encore un CD de réussi !

 

Sabrine Khinibilla

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *