Pourquoi avoir choisi « Nine » et pas un autre chiffre?

Guillaume : Alors, Nine o’Nine, c’est un état d’esprit avant tout, ça correspondait à nos notes de bac’ en Maths.
François : lol!
Laurent : Pas la mienne.
Guillaume : Ouais, mais toi, t’es une pièce rapportée!
Laurent : Je suis en CDI.
Guillaume : ahah Bref, donc, on avait tous eu 9/9 à un exercice soit nine on nine qu’on a traduit par Nine o’Nine! Donc 9o9, un groupe de scientifiques!


Donc Laurent, une pièce rapportée, il y a eu une autre formation des Nine o’Nine?

Guillaume : Oui, on a eu deux batteurs avant lui, plus précisément des batteuses, mais on a décidé qu’il ne fallait pas de filles dans un groupe de rock!
Laurent : Disons qu’ils ont eu du mal à trouver la perfection.
Guillaume : Voilà, Laurent, c’est un peu comme Gilette, la perfection au masculin!
Laurent : On est un groupe rasoir?
Guillaume : Pas trop vu le nombre de barbus..
Laurent : La majorité le justifie, en effet!
Guillaume : François, quelque chose à rajouter?
François : Euh, non pas vraiment..

Qu’écoutiez-vous étant plus jeune?

Guillaume : Oh merde la question piège! Soit on ment et on passe pour des mecs branchés, soit on dit la vérité et on a honte..
Laurent : Moi, j’écoutais Sardou et Goya (sans honte!).
François : Moi, j’étais plus sur le punk californien en mode Blink 182, Green Day, avec un touche de Nirvana, Transplant aussi!
Guillaume : Et moi j’écoutais ce qu’écoutaient mes frères, Oasis, Nada Surf etc..
Laurent : Et aussi, quand j’étais jeune, j’écoutais Arctic Monkeys, il y a longtemps…
Guillaume : Ouais, après, on s’est rejoins sur pas mal de groupes modernes comme les Hives, les Arctic’, les Libs’… Les Strokes aussi, bon dieu !
Laurent : T’oublies les Beatles, les Kinks, les Ramones, quant à notre jeunesse.
Guillaume : Ouais, on a pas mal trainé dans les bacs à disques de nos parents aussi!
François : C’était pas trop la mienne de jeunesse les Beatles, Kinks, hein, Ramones, je dis pas par contre!
Laurent : Bah j’ai mixé comme j’ai pu, le chanteur a également ses influences, Creedence.. Enfin comme tout le monde, on a écouté des trucs dont on est peu fier, et on a découvert empiriquement la musique!
François : woh woh woh! Il écoute les mêmes bouses que moi au début, Creedence, c’est malheureusement pour lui  venu plus tard, essayez pas de sauver les apparences, c’est mort, messieurs.
Guillaume : ahah
Laurent : Des exemples!
Francois : Et Laurent dénigre pas les Arctic Monkeys, t’es encore en plein dedans, t’en joues à chaque répet’ !
Guillaume : Pokémon et Manau!
François : Yep!
Guillaume : C’est très bien les Arctic Monkeys!
François : J’ai pas dit le contraire!
Laurent : Ca m’a bercé toute mon enfance, tu sais.

Que trouviez vous justement dans les bacs à disques de vos parents?

Guillaume : BEAUCOUP de Beatles, pas mal de Stones, des Who et des Pink Floyd, des Dutronc, le père, évidemment..
François : J’y trouve rien perso, je préfère chercher moi même!
Guillaume : Ah et pas mal de folkeux à la Léonard Cohen et Bob Dylan!
Laurent : Moi, j’ai dû abimer une bonne dizaine de vinyles des Beatles à mes vieux, des Dire Straits, des Police, des Gainsbourg, et j’en passe, Neil Young, mon père était fou…
Guillaume : Bon, ça c’était plutôt mon père, ma mère, c’est Nicolette, Sheila, etc..


Comment l’idée de former les Nine o’Nine vous est-elle venue?

Guillaume : Le monde en avait besoin!
Laurent : Je laisse le soin à mes compères de répondre à cette question.
Guillaume : Non, plus sérieusement, c’est grâce à une vidéo des Arctic Monkeys que François et moi avons décidé de monter ce groupe..
François : J’avais un autre groupe avec Clément où j’étais à la batterie et qui était sur le déclin, Guillaume faisait des appels du pied pour monter un groupe, je voulais passer à la guitare, Guillaume voulait faire de la basse.
Guillaume : http://www.youtube.com/watch?v=kwmVixeY7p0 celle là, plus précisement.
François : Donc une chose en entraine une autre, on a monté le groupe plus ou moins par un chanceux concours de circonstances, voilà voilà!
Laurent : Magnifique, cette vidéo, soit dit-en passant..
Guillaume : Ils ont notre âge, on s’est dit : « Pourquoi ne tenterions-nous pas aussi la grande aventure du wock’n’woll? » puis bon, Johnny étant sur le déclin, faut bien bien un nouvel espoir !
Laurent : Surtout, en ce moment, il a besoin d’un coup de pouce, ou d’un coup de pied, s’il finit en fauteuil roulant…

 Un concert des Nine o’Nine, ça se passe comment? Avant la scène, pendant et après? Racontez nous.

Guillaume : Avant, un « Check » !
Laurent : Doit-on TOUT dire? Car il s’en passe des choses..
Guillaume : Une poignée de main particulière.
Laurent : Ouais, un check quoi!
François : Je pense que clopes, bières, blagues foireuses, ça résume bien!


Vous avez une de vos blagues foireuses comme vous dites, à partager, tout de suite?

Laurent : François, celle là est pour toi!
Guillaume : C’est plus des situations, mais bon, si tu veux une blague foireuse, on en a.
François : Oui, c’est surtout des situations tirées de nos vies quotidiennes!
Guillaume : Alors, c’est un pingouin..il respire par l’anus, et un jour il s’asseoit et..il meurt!


Quel genre de situations dans ces cas là?

Guillaume : C’est impossible à raconter, les situations, ça se vit. Suis nous, fais un reportage,et tu auras ton lot d’anecdotes foireuses!
Ah, une me vient en tête..dernièrement, après un concert, on a ouvert une bouteille de vin blanc, sans tire-bouchon, en tappant, le cul de la bouteille contre un arbre, et ça marche!
Laurent : Véridique!

MOVE YOUR MIND, SHAKE YOUR BODY, une devise de groupe?

Guillaume : Laurent a l’air inspiré!
Laurent : C’est avant tout une introduction de l’un de nos chansons, mais oui, on pourrait l’interpréter comme une devise, je pensais même ne faire un Hymne!
Guillaume : Ouais, on l’a collé un peu partout, parce que ça collait bien avec notre volonté d’en découdre, de bouger un peu notre ville, de montrer qu’à Limoges, il n’y a pas que de la porcelaire et une équipe de foot lamentable..


Votre ville, Limoges, vous trouvez qu’elle ne bouge pas assez?

Guillaume : Je sais pas, t’en entends souvent parler aux infos? Non, Limoges se meurt…
Laurent : Y’a la gare, la porcelaine et les Nine o’Nine, sinon…
Guillaume : Il n’y a plus que deux bars à concerts importants à Limoges, et l’un d’entre eux va fermer en janvier..
Laurent : Notre Bar.. =/
Guillaume : La population vieillit..

En somme, vous êtes l’espoir de Limoges?

Guillaume : Si seulement..

Racontez nous l’histoire d’une de vos chansons :
Quel est le message de cette chanson?
Est-elle autobiographique?

Guillaume : Oulah, je dirais donc, Nobody’s Lady, on l’a pas encore enregistrée..
François : Le choix qui m’étonne même pas!
Guillaume : Mais on va l’enregistrer fin décembre!
Laurent : N’ayant pas participé à la création de toute, je dirais comme Guillaume.
Guillaume : Ouais, on a tous apporté quelque chose dessus, pour moi, chaques parties instrumentales se mêlent les unes aux autres, elles forment vraiment une cohésion particulière! Niveau texte, euh..  Un gros fourre tout de mes sentiments de l’époque, bref, rien de bien passionant.
Cette chanson n’est pas autobiographique, j’essaye d’être toujours évasif, histoire de ne pas être le seul à me retrouver dans ce que j’écris.
Laurent : Je crois que nous n’avons pas réellement de chansons autobiographiques, me trompe-je?
Guillaume : Ouais, c’est plus des anecdotes, des tranches de vie, ou du charabia!

D’accord, et est-ce qu’il y a quelque chose en particulier que vous aimeriez dire a travers cette chanson?

Guillaume : Plus personne n’écoute franchement les paroles de nos jours…heureusement d’ailleurs !

Et avoir choisi l’anglais pour chanter, un choix naturel pour vous, une envie?

Laurent : Le chanteur n’étant pas là.. on va essayer de résumer.
Guillaume : Non, c’est tout à fait naturel, nos influences sont majoritairement anglophones, c’est dur de faire sonner le français!
Laurent : Il me semble que Clément autrefois chantait en français, mais était moins à l’aise, non?
Guillaume : Jamais, jamais une chanson des Nine o’Nine n’a été en français!
Laurent : Dans son ancien groupe, d’où une différence d’aisance avec le chant anglophone, je crois..
François : Non, c’était pas question d’être à l’aise, ça venait comme ça, ni plus, ni moins.
Laurent : J’essaye de répondre à sa place..
Guillaume : Oui, enfin au tout début, c’est François et moi qui avons fait les textes et c’était en anglais
François : Ouais mais pour avoir été dans tous ses autres rgoupes, je te dis ce qu’il en était réellement quoi!


Avec quel artiste/groupe, vivant ou mort, aimeriez-vous le plus passer une soirée?

Guillaume : Johnny Halliday, parce qu’il est entre les deux!
Laurent : +1 sinon une première partie des Ramones!
Guillaume : J’ai beau être fan de certains groupes, j’ai aucune envie de les rencontrer, je préfère garder l’image que j’ai d’eux sur scène ou en dehors mais pas qu’eux et moi François : Perso, ça me fait pas envie, je me ferais chier tout simplement!
Laurent : Y’a les musiciens et les êtres humains
François : lol, c’est profond ça!
Laurent : non, regarde Oasis!
Guillaume : Après, si je croise Paul Mc Cartney ou Noel Gallagher à une soirée, je leur dirais bonjour quoi^^ Quoi Oasis?
Laurent : Rien, Oasis.

Donc au final, vous ne voudriez passer une soirée avec personne, juste les Nine o’Nine?

Guillaume : Les Nine o’Nine et nos potes, ça nous suffit! Pas besoin d’être connu ou entourés de gens célèbres pour avoir des moments gravés dans nos mémoires!

Si vous avez quelque chose à ajouter, je vous laisse la parole !

Laurent : J’aime ma maman!
Guillaume : Vive le sport sur Antenne 2!
François : Je m’aime et j’ai raison.
Guillaume : Ah et Clément est un boulet aussi.
Laurent : Un gros.
François : Un énorme et pour de vrai.
Guillaume : On s’aime mais pas trop!
Laurent : Je regarde les infos, Johnny arrête sa tournée, RIP.
François : Oh sérieux?
Laurent : Ouais.
Guillaume : ahah, parfait, le timing.
François : Putain, on va en bouffer pendant des semaines! Ca va être pire que la mort de Jackson.
Laurent : Sinon, Clément est un boulet.
Guillaume : Merci à toi.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *