On connait pratiquement tous l’histoire des BB Brunes, mais pour ceux qui ne la connaitraient pas, résume en quelques mots votre histoire jusqu’à maintenant.

 

En résumant, le groupe s’est formé il y a dix ans, Karim et moi, on répétait beaucoup, on faisait les fêtes de la musique, on jouait pas mal dans la rue, tout en continuant les études, et puis on a rencontré un producteur qui nous a enregistré, on a fait une maquette et puis on a décroché un contrat chez Warner et puis ensuite on a sorti un album en 2005 qui s’appelle Blonde Comme Moi qui a eu un franc succès et du coup on a eu la chance de faire un deuxième album qui s’appelle Nico Teen Love. Et voilà, on peut dire qu’on est quatre très bons amis.

 

 

On voit très bien qu’entre Blonde comme moi et Nico Teen Love, il y a un besoin de dire stop à cette case de « babyrocker », mais le « Teen » montre que ce n’est pas encore vraiment fini, est-ce un genre de transition?

 

Ouais, je pense que c’est notre dernier album qu’on fera adolescents, c’est le dernier album de notre adolescence c’est pour cela qu’on trouve Teen dans le nom de l’album et ensuite je pense que cet album il nous légitimise déjà plus par rapport au public, moi, j’ai eu des retours de personnes plus âgées qui aimaient pas le premier album, qui finalement nous trouvent grandis, que le son a muri, je pense que c’est un peu le but de cet album, de nous légitimiser, et qu’on est pas un coup de vent, qu’on est capable de durer. Qu’on est des vrais musiciens.

 

Comment se sont passés les moments en studio pour Nico Teen Love, la composition des morceaux etc..?

 

Bah en fait, c’est moi qui écrit les textes et les musiques, en fait, j’arrive avec les accords de guitare et les paroles, et ça c’est fait un peu comme le premier album, j’avais des idées à proposer aux garçons ensuite eux ils arrangent ils font plus un boulot d’arrangeurs par rapport aux morceaux et moi j’ai écris, vu que je partais en vacances dans d’autres pays ca m’a inspiré pas mal et sinon on mettait les morceaux en place avant les concerts pendant les balances ou en répétition le week end, et ensuite on les a pas mal joués sur scène pour voir la réaction du public, pour pas tourner en rond parce que c’est vrai qu’au bout d’un moment jouer tout le temps les memes morceaux ca peut devenir fatiguant, donc là, on a toujours besoin de se renouveler, d’écrire des nouvelles choses.

 

 

Vous vous etes beaucoup inspirés comme pour le précédent album de drogues, d’alcool et de filles, est-ce réellement votre univers? Ou seulement votre source d’inspiration?

 

Non, pas vraiment. Enfin après notre univers je pense qu’il n’est pas différent de celui des jeunes gens qui ont envie de s’amuser, qui sont un peu blasés des cours, des contraintes, et qui ont envie de s’amuser, de faire la fête, après je pense que l’album aborde des thèmes un peu plus profonds comme la mort, l’amour, la dépendance, ce genre de choses finalement un peu sous adjacentes. Il faut peut etre une deuxieme lecture pour bien se rendre compte!

 

 

Raconte nous l’histoire de la chanson « Gare au Loup » qui diffère pas mal des autres chansons de l’album, déjà par sa durée mais aussi son style acoustique, comment elle a été écrite, dans quelles circonstances?

 

Euh, je ne me souviens plus de comment je l’ai écrite, en fait, mais c’est vrai que c’est la chanson un peu attypique, un peu comptine, elle sort completement du contexte de l’album, elle donne une autre couleur a l’album, assez sympa, voilà, c’est un peu la chanson folklorique de l’album. On l’aime beaucoup, c’est une gentille chanson.

 

 

En parlant de « Gare au Loup » pendant le Show Case Fnac à Montpellier, vous avez aperçu une pancarte où il y avait marqué « Cc tu veux voir ma bite? », qu’avez-vous pensé sur le moment? Trouvez-vous ça plutôt drôle ce genre de pari?

 

Oui oui je m’en rappelle, c’était bien marrant! Bah c’est le genre de trucs qui te surprend, oui, ça m’a fait rire, c’est un peu attypique, comme la chanson Gare Au Loup.

 

 

Pour le premier album, les BB Brunes c’était, Félix, Karim et toi, nous savions que Bérald était là pour les lives, expliquez nous le changement pour que Bérald soit un membre du groupe à part entière.

 

Bah c’st vrai qu’on s’est beaucoup attaché a lui lors de notre tournée, on a perdu notre bassiste juste avant l’enregistrement de l’album, et vu que c’était un peu dur de retrouver directement, de réintegrer quelqu’un directement dans le groupe, on était encore en deuil, et finalement il a tourné avec nous. Donc Bérald, membre officiel du groupe.

 

 

Que penses-tu de tous ces jeunes qui se bougent pour entrer dans le monde de la musique, que ce soit en faisant parti d’un groupe, en prenant des photos ou autres?

 

C’est très bien, ce sont plus des genres assez diversifiés et c’est important je pense, quand y’a pleins de petits groupes qui se forment, plus il y aura de petits groupes, plus il y aura de concerts donc c’est forcément une bonne chose. C’est assez bon de faire de la musique, ca permet d’exterioriser toutes tes pulsions, toutes tes envies, c’est assez sain finalement.

 

 

Les groupes que vous faites jouer en première partie sont choisi comment? Par affinité? 

 

Ouais voilà en fait c’est des potes à nous a chaque fois qu’on a envie de promouvoir un peu, parce qu’ils ont pas forcément la chance de pouvoir jouer dans des petites salles, donc, la tournée dernière pour chaque ville on a pris des potes a nous, des groupes qu’on aimait bien, qu’on avait envie de mettre sur le devant de la scène. Genre Neimo, les Brats, Kaponz&Spinoza…, que des potes à nous. C’est vraiment un luxe qu’on peut s’offrir, et ça nous fait vraiment plaisir de pouvoir faire ça!

 

 

Tu es plutôt Rolling Stones ou Beatles? Dans les deux cas, quel est ton album préféré? 

 

Moi je suis plus Beatles, pour moi, parce qu’ils ont pas besoin de l’attitude comme les Rolling Stones, leur musique suffit à elle même, c’est vraiment les Beatles.
Rubber Soul, pour l’album.

 

 

Quelle est la chanson qui te tient le plus à coeur? 

 

Alors, c’est pas facile d’en trouver une, euh.. je dirais en ce moment c’est Rome de Edouard Shaft and the magnificent.

 

 

Quelle est l’anecdote de concert qui t’a le plus marquée?

 

mmmh.. je crois que c’était le concert des Distillers à l’Elysée Montmartre, c’était un de mes premiers concerts de rock, j’avais vraiment été marqué par leur puissance, et l’énergie qui dégageait de ce concert, et j’étais très amoureux de Brody Dalle, la chanteuse et à un moment je crois même qu’elle m’a regardé, donc j’étais super content.

 

 

Avec qui aimerais-tu partager la scène? 

 

Avec qui, ce serait disons Jack White, Phoenix, les Phoenix j’adorerais partager la scène avec eux, enfin voilà ce genre de groupes.

 

 

Quel est le souvenir de fan que tu as trouvé le plus drôle?

 

Bah a chaque fois que je vois un fille pleurer, moi ça me fait très bizarre, je comprends pas pourquoi elle pleure, je sais pas c’est qu’elle est fan, donc c’est assez émouvant. Sinon, des fois, des filles nous ramènent carrément des choses à manger, des cadeaux, une fois, y’a une fille qui nous avait acheté des Ipods, un voyage au Mali, ce genre de trucs, on a pas accepté, on pouvait pas accepter c’était trop gros, on lui a dit de garder son argent.

 

 

Cela ne te dérange pas que la majeure partie de votre public soit des filles de 12 a 16 ans, qui sont assez hystériques lorsqu’elles vous voient?

 

C’est clair! ahah Bah nous après on va pas cracher sur notre public, on est contents déjà d’avoir un public, et ensuite je pense que le public s’héterogeniser de plus en plus, dans le sens où y’a des personnes vraiment plus âgées qui arrivent, plus érudits, qui ont des vraies références et puis je pense que voilà le public devient de plus en plus hétérogène avec le temps.

 

 

As-tu un message à faire passer, quelque chose à dire.. ?

 

Quelque chose à ajouter.. Allez tous au concert de Edouard scharp and the magnetic zero, ça va être super !

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *