Comment se sont formés les Let It Bleed et il y a combien de temps?

 

Alexandre : Faut demander à Pierre, parce qu’au début, j’étais pas dans les Let It Bleed.

Pierre : Ils étaient trop mauvais.. non, on s’est formés y’a à peu près deux ans et y’a Tim’ et Alex’ qui sont arrivés y’a un an à peu près.

 

 

Y’a-t-il une signification particulière au nom Let It Bleed?

 

Pierre : Bah c’est en référence à l’album des Stones, on trouvait ça marrant, une signification particulière, peut être pas, mais c’est vrai que l’album nous a bien marqué, et puis c’est aussi le fait qu’on voulait pas un nom avec un « the » devant, on voulait un nom sans « the » et ça nous ai venu comme ça et on l’a gardé parce qu’on trouvait rien de négatif à ça.

 

 

Que faites vous à part les Let It Bleed?

 

Timothée : Bah avec Alex’ on est encore au lycée, en terminale.

Pierre : Moi je suis en deuxième année de gestion.

Alexandre : Et Maxime est en quatrième année de droit.

Pierre : File une clope Solal !

 

 

Quel est le titre de votre première compo’ ?

 

Pierre : People Like You.

Alexandre : Ouais, donc c’est une compo’ qu’on joue plus parce qu’elle était nulle, Solal il l’aime bien, on nous la demande chaque fois en concert, mais on veut pas la jouer..
Timothée : On peut la jouer ce soir si vous voulez.

SAOTW : Ouais, faites la ce soir!

Pierre : Ah non non, on peut pas la jouer.

SAOTW : Pourquoi?

Pierre : C’est plus faisable, les guitares, elles veulent plus.

Alexandre : On va s’prendre des tomates dans la gueule, c’était notre première compo’.. !
Timothée : C’est pas imaginable, c’est vrai.

 

 

Quel a été votre concert le plus marquant?

 

Alexandre : On a joué au Biplan c’était sympa ! Au Net work aussi !

Timothée : Le Biplan on a bien joué quand même !

Alexandre : Le Biplan le mec il est chiant le patron, faut le marquer dans l’interview.

Pierre : Le Biplan?

Alexandre : Ah non non le Pop Art’ !

Timothée : Ouais il est con !

Pierre : Voilà !

 

 

Et comment vous sentez vous a quelques heures de ce concert?

 

Alex : J’mange un sandwich .

Pierre : Très bien, mis à part, que Boulogne perd 4-0 face à Lorient, ça, ça fait mal.

Timothée : Ca fait chier!

Alexandre : Moi, je stresse toujours un petit peu parce qu’on fait toujours de la merde aux balances, enfin surtout moi, mais après ça va, on joue bien.
Timothée : C’est vrai qu’Alexandre fait vraiment de la merde..
Pierre : Il est mauvais, mais quand on joue tous par dessus ça donne quelque chose !

Alexandre : Au Biplan on avait fait de la merde aux balances et pourtant on a bien joué après.

 

 

Et qu’est-ce que ca vous fait de jouer avec un groupe que vous connaissez bien comme les Velocity Bird ?

 

Pierre : Bah c’est marrant !

Alexandre : C’est rigolo!

Timothée : C’est toujours plus rigolo que de jouer avec des groupes qu’on connait pas.

Alexandre : On a joué avec un groupe parisien, c’était des prétencieux.
Pierre : Lui, il envoie! Non mais sérieux, c’est sympa de jouer avec les copains, c’est ce qu’il y a de mieux !

 

 

Comment établissez-vous l’ordre des chansons pour votre concert?

 

Pierre : C’est très aléatoire, là, on l’a même pas encore fait, je crois qu’on va te taxer une feuille de ton calepin pour la faire.
Alexandre : On peut même la faire en live, tu peux même participer si tu veux!
Timothée : Parfois, on demande à d’autres groupes de nous la faire.

Pierre : La dernière fois, ce sont les Velocity Bird qui nous l’ont fait..
Timothée : Non, c’était les Marvin Hood!
Pierre : Ouais, c’était les Marvin Hood.

 

 

Avez-vous un ou plusieurs rituels avant de monter sur scène? un cri de guerre?

 

Pierre : Moi, je frappe Tim’.

Alexandre : Moi je mange.

Timothée : Et moi, je me fais frapper.

Alexandre : Je vais aux toilettes aussi !

 

 

Parlez nous chacun d’une chanson qui vous tient à coeur?

 

Pierre : Euh…

Alexandre : Moi, la dernière j’aime bien, je sais pas comment elle s’appelle..
Timothée : Elle s’appelle pas.

Pierre : Open This End.

Alexandre : Ah oui, c’était marqué sur un carton, y’a des titres bidons au début, ça s’appelait, New Song ; New New Song.. ahah

Pierre : Une chanson qui nous tient à coeur? Si on joue les chansons qu’on fait, y’en a pas une qui nous tient à coeur particulièrement, je les aimes autant les unes que les autres.
Alexandre : Moi, je dirais Open This End.

Timothée : Moi, je dirais Blank, parce que c’est à partir de ce moment là que je commence à faire de la merde.

Pierre : Blank, parce que y’a un petit riff bisounours.

Alexandre : Tout au début, on fait des compo’ sans trop de niveau, et à partir de Blank on a commencé à faire des trucs bien!
Pierre : C’est un mauvais vendeur lui!
Alexandre : Non, depuis Blank, on fait des bonnes compo’ !
Timothée : Moi, je mange mon sandwich si ça vous dérange pas.

 

 

A quoi pensez-vous lorsque vous écrivez une chanson? dans quel état d’esprit etes-vous? et quelles sont vos principales influences?

 

Pierre : C’est génial, elle me vouvoie et tout. Les textes, c’est moi, après les parties instrumentales, pas forcément, ça peut être, y’a des chansons c’est Max’, y’a des chansons c’est Tim’, ça dépend quoi!
Timothée : Y’a pas de chansons, c’est Alex’, il peut pas, s’il nous propose de la batterie, on va lui faire, ouais okay c’est cool ! ahah

Pierre : Ouais, sinon, comment on compose, bah, généralement, je prends une feuille et un stylo et j’écris sur ce qui m’a marqué ces derniers temps et puis ça part tout seul quoi.
Alexandre : Ou alors, il trouve unr iff et puis on joue tous dessus en repet’ !
Pierre : Ou alors au niveau des textes, c’est une phrase par ci par là, que j’écris et au final ça fait un texte !
Alexandre : Parfois on compose de l’instrumental et Pierre chante du yahourt et la semaine d’après il fait les paroles.
Pierre : Ouais ça arrive aussi !
Timothée : C’est rigolo !

Alexandre : On est très pro’ !

 

 

Est-ce que la musique a toujours été une passion pour vous ou est-ce qu’elle est arrivée plus tard?

 

Timothée : Bah là personnellement, on pense se mettre à FIFA, arrêter la musique, parce que ça commence à nous casser les couilles mais voilà.
Pierre : Ouais comme Boulogne fait une mauvaise saison, on refait la saison de Boulogne à FIFA et on est bien meilleurs que les vrais joueurs, en fait!
Alexandre : Boulogne, ils sont montés en Ligue 1, quand même, c’est important.

Pierre : Moi, ça fait quand même un bout de temps que je joue de la guitare, Maxime pareil, on a un peu engrainé Alexandre pour qu’il fasse de la batterie..
Alexandre : Non, je m’y suis mis tout seul.
Pierre : Il s’y est mis tout seul, mais il a bien choisi l’instrument qu’on savait pas jouer.
Alexandre : Depuis la cinquième, je voulais faire de la batterie, et j’ai commencé qu’en Seconde, je sais pas pourquoi.
Pierre : Donc voilà quoi, ça c’est fait naturellement.
Timothée : Moi j’avais déjà un groupe surpuissant avant..
Pierre : Lui, il avait un groupe miteux.
Timothée : Non, faut pas dire ça, c’est pas vrai!

Pierre : En fait, on l’a subtilisé pour les Let It Bleed..

Alexandre : En fait, pendant deux ans, ils reprenaient les Libertines, et à la fin c’était chiant..
Timothée : Même au début, c’était chiant !

 

 

Pour chacun de vous qui est The King of rock’n’roll?

 

Pierre : Moi je pensais que c’était Elvis !
Alexandre : Moi pour moi c’est Solal.
Timothée : Ouais, Solal et Lisway!
Pierre : Solal, c’est un mélange entre un marin, un gay, un membre des YMCA et Elvis.
Alexandre : On peut faire, le King du Batteur, moi, mon batteur préféré c’est Paul Thompson.

Pierre : C’est le gars qui joue dans les Franz Ferdinand.

Alexandre : Ouais, c’est le batteur des Franz Ferdinand, il déchire.

 

 

Est ce que vous vous sentez soutenus par vos proches? avez vous déjà des groupies?

 

Alexandre : Bah, on a Sabrine, Léonie, non je rigole.
Pierre : Perso, nous on est trop moches après c’est Timothée, c’est un peu lui la star, c’est le plus beau.

Alexandre : Comme groupie on a Emy D., faut le marquer hein ! Emy D faut le marquer dans l’interview, elle sera contente.
Timothée : Emy D faut même le marquer 5 fois pour qu’elle comprenne.
Alexandre : Groupie Number One.

Pierre : Et moi, moi j’en ai pas.

 

 

Racontez nous une anecdote du groupe.

 

Pierre : Une anecdote du groupe…

Alexandre : Je mangeais de la batterie.. Euh non oulah, je mangeais de la pizza pendant le set, j’avais pas mangé et on m’a apporté une pizza juste avant de commencer, donc entre les morceaux je mangeais de la pizza, c’était rigolo !

Pierre : C’est cool, on fait des trucs très rock’n’roll!

Solal : Dans le lit !
Timothée : Ah ouais! Avec ces jeunes filles là (il montre deux filles dans la pièce), on a partagé un moment intense avec les Velocity Bird.

Alexandre : On était tous dans le lit à la soeur de Clément (bassiste des Velocity Bird).

Pierre : C’est surtout Timothée parce que Timothée c’est le plus beau.

Timothée : C’est Maxime, parce que Maxime, c’est mon amoureux.

 

 

Quel est chacun le mot ou expression que vous utilisez le plus?

 

Pierre : Merde!
Alexandre : Je dis souvent ça m’régale !
Timothée : Putain je suis dard, je suis dard.

Pierre : Moi je dis souvent, La Gaule est dard.

 
Avant de finir l’interview on va un peu philosopher histoire de décompresser un peu, donc on va vous poser des questions un peu bizarre, vous répondez simplement.

 

Comment noyer un poisson d’après vous?

 

Timothée : Faut demander à Maxime.
Pierre : Faut demander à Maxime, il a tué deux poissons en deux semaines..
Alexandre : Trois poissons.
Pierre : En fait, y’en a un, il l’a vidé dans l’évier, et l’autre il est mort on sait même pas comment, l’eaut était trop sale dans le bocal, on le voyait même plus tourner donc un moment on s’est dit il doit être mort et il était mort ouais.

Alexandre : Moi, j’ai eu deux poissons quand j’étais petit, j’étais fan de Bob L’Eponge, donc je les avais appelé Bob et Patrick, j’avais nettoyé le bocal avec de l’eau de javel et ils sont morts.

 

 

De quelle couleur devient un schtroumph quand on l’étrangle?
Timothée : Blanc.

Pierre : Blanc ouais.
Timothée : Comme Blan (batteur des Velocity Bird)!

Pierre : La même couleur que Casablancas quand il est malade.

Timothée : La même tête que Blan.
Alexandre : Faut voir la palette des couleurs en Arts Plastiques..
Pierre : Mais qu’est-ce qu’on s’en fout?

Alexandre : Moi je dis il devient violet.

 

 

Vous feriez quoi si vous étiez une fille pendant 24h?

 

Pierre : Ca dépend, si on était une fille moche ou une fille belle? Parce que ça réduit vachement les possibilités.
Alexandre : Je mettrais une jupe et j’irais sous les bouches de métro.
Pierre : J’irais m’acheter un lisseur pour les cheveux.

Timothée : Je mettrais des talons aiguilles et je marcherais sur les pavés, ça me ferait rigoler!

 

 

Vous avez des projets à venir pour les Let It Bleed?

 

Pierre : Timothée, son objectif c’est d’avoir le plus de conquêtes possible.
Timothée : Ouais, j’en ai déjà 485.
Pierre : Ouais, c’est ça.
Alexandre : L’homme aux 800 conquêtes.

Pierre : Moi c’est de m’ennuyer encore plus.
Timothée : Y’a une chanson qui s’appelle My Life is So Boring..
Pierre : Comme David Boring, moi, c’est de trouver la chanson la plus dépressive du monde.

Timothée : Encore pire que Julian Casablancas.
Pierre : Faire passer Casablancas pour un homme marrant.
Alexandre : Moi, j’aimerais bien jouer à l’Aeronef, y’a moyen?

 

 

Vous avez quelque chose à ajouter, un message à faire passer ou autres?

 

Timothée : Bah déjà le gars du Pop Art est con.

Pierre : Euh non, ça c’est pas un message ça, euh, je sais pas moi, t’as quelque chose à dire toi?

Alexandre : J’aimerais bien avoir un chat.

Pierre : On aimerait bien avoir un copain pour Cachou, on a un chat tout noir et on aimerait en avoir un blanc.
Timothée : Voilà, donc c’est une annonce, qui à un chat blanc à vendre?
Pierre : Si quelqu’un à un chat blanc.
Alexandre : On les mettrait sur les symbales en mode sphynx.
Pierre : Moi je veux un corbeau, un beau corbeau noir, et je veux que quand je rentre chez moi il fasse son cri.
Timothée : Moi je veux une barbie, y’en a deux là bas.
Pierre : Elles sont conçues pareil, c’est juste la mèche qu’est pas du même côté!

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *