Les « Megasushi »? Une passion pour les Sushis puissants?

 

JB : Une volonté de faire du rock qui décape comme un rail de wasabi plutôt !!

 

Racontez-nous votre rencontre et votre envie de faire un groupe ensemble?

 

JB : Un incroyable concours de circonstances, Marco était étudiant Erasmus et cherchait un colocataire, on s’est rencontré par l’entremise d’un site internet, on en est arrivés à parler musique …on a tenté une répet…et on a jamais arrêté depuis…

 

Marco : Dire qu’au début le but avoué était de jouer dans des soirées étudiantes ! On a jamais habité ensemble au final en revanche ^^

 

JB : Marius, lui, nous a rejoints après le départ de notre ancien batteur, comme il était jeune et beau, qu’il sentait bon le houblon chaud, on s’est dit qu’il serait parfait.

 

Vous avez déjà enregistré votre album? Comment cela s’est fait? 

 

Marco : J’ai des amis chez moi à Sienne en Italie qui ont un studio d’enregistrement, on en a donc profité. Et avant ça on est parti à New York pour faire la pré production, pour se mettre dans l’esprit de la ville.

 

JB : On n’a pas fait les choses simplement comme tu vois !

 


Votre album a attiré plusieurs partenaires…Comment se sont faites ces rencontres? Expliquez-nous où vous en êtes en ce moment?

 

JB : Cet album a été une bonne carte de visite, on en a envoyé quelques uns (pas tant que ça d’ailleurs) a droite à gauche, puis le bouche à oreille et les concerts ont fait le reste…on s’est retrouvé avec des fringues, une distribution numérique, une boite de prod…et des tas de potes en plus

 

Marco : On est en discussion avec le label « Massive central » pour une d’album en 2010 aussi

 

JB : D’ailleurs on a sorti notre premier EP numérique (Believe / Massive central)  depuis juillet. Il est dispo sur la plupart des plateformes de téléchargement. Pour 2010 on se concentre sur un second EP avec des nouveaux titres.

 

 

Vous avez déjà pas mal de concerts à votre actif, comment se passent-ils?

 

Marco : Tu ne veux pas venir voir par toi même ?  😉

 

JB : Tout ce qu’on peut te dire c’est que c’est assez vivant !

 

Vous prévoyez d’ailleurs une tournée internationale, racontez nous! 

 

Marco : Sydney, Melbourne, Pékin. Départ le 27 janvier de roissy, ceux qui veulent venir avec nous sont les bienvenus !

 

Comment fonctionnez-vous pour trouver des dates, des salles, etc..? 

 

Marco : on a 3 canaux principaux, pour la France c’est nous même et notre manageur chez Massive centrale, pour l’international on a un tourneur, une grande gueule qui se demerde vraiment pas mal :Jack.

 

 

Qu’est-ce que cela vous fait de vous dire que vous allez jouer par exemple aux USA ou en Australie?

 

JB : On a fait quelques dates à NY justement l’année dernière, ça nous donnait vraiment d’impression de concrétiser un rêve…. En revanche on n’avait pas prévu de se manger une tempête de neige !

 

Marco : le but de notre groupe c’est de se produire en live le plus souvent possible et partout, alors quant on nous offre la possibilité de se confronter avec des scènes internationales mythiques comme NYC ou Melbourne, la on touche la libido ultime. Enfin… on est… visiblement satisfaits ^^ .

 

JB : Marco veut dire qu’il est sujet à des crises de priapisme dans ces cas là….

 

 

Vous avez déjà une date pour Sydney et deux pour Melbourne à priori, comment vous sentez-vous?

 

JB : héhé, en fait on quatre dates de prévues en Australie, et la tournée commence dès le vendredi 29 janvier !

 

Marco : en tout cas on est bien excités à l’idée de pouvoir jouer dans des super salles avec un public apparemment hyper chaud, à l’autre bout du monde…..et puis finalement je pourrais enfin voir des kangourous !

 

JB : Le road trip entre les deux villes promet d’être épique !

 

 

Quelle serait votre chanson que vous préférez jouer sur scène?

 

JB : « 2£ », la chanson qui clôt nos concerts, c’est toujours un final explosif ! 

 

Marco : les nouveaux morceaux, il en a 6….venez les découvrir

 

Et maintenant celle qui vous tient le plus à coeur dans toutes vos compositions?

 

Marco : « Lory » et «  Divine », elles marquent un petit tournant musical pour nous, et on y exploite à fond nos possibilités en tant que trio…..

 

Pour vous qui est « the king of rock’n’roll »?

 

JB: Peu de rois, beaucoup de chéfaillons… (Mais je serais tenté de dire David yow)

 

Et si vous ne faisiez pas partie de ce groupe, où seriez-vous et que feriez-vous en ce moment?

 

JB : je jouerais dans un autre groupe vraisemblablement

Marco : j’exercerais la médecine

Jb : hahahaha !  ( NB : Marco est déjà médecin en parallèle du groupe )

 

 

Pour finir, un message à faire passer, une anecdote à raconter, une annonce à faire passer….?

 

Marco : Venez nous voir en concert  !!

JB : Et n’hésitez à nous payer des coups après !!

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *