Pourquoi Splash Macadam?

Vincy Splash : Un soir  de délire, nous marchions complètement bourrés dans la rue  Alex Twist (c’est un des co fondateur des Splash Macadam, il est à l’origine de la création du groupe) et moi ou du moins on essayait de tenir debout ! Nous sommes tombés, et Alex a dit Splash et j’ai répondu naturellement Macadam. Ahahah !!! Et c’était donc alors une évidence que le groupe s’appellerait : SPLASH MACADAM.

Parlez-nous de la rencontre des Splash Macadam?

Vincy Splash : En fait le groupe existe depuis deux ans,  au départ Splash Macadam était voué à n’être qu’un duo acoustique. Au final et à force de changements, d’évolution dans les compositions et de rencontres, parce qu’il faut qu’une  alchimie se crée au sein d’un groupe, le temps a fait que nous nous rencontrions avec Tom le batteur sur une scène libre. Guillaume  nous a rejoint quelques temps après. Le Block Rock Power trio est aujourd’hui solide et nous espérons que notre mariage musical durera longtemps longtemps longtemps……ROCK ON IT !

Qui fait quoi dans le groupe?

Vincent Maurin dit « Vincy Splash » : auteur / compositeur / Chant lead / guitare (main gauche)
Guillaume Janin dit « Tantan Splash » : Basse / choeurs
Tom Selig dit « Tomy Splash » : Batterie

Vous chantez en anglais, pourquoi ce choix?

Vincy Splash : C’est du rock n’roll ! C’est dans l’attitude !!! L’anglais c’est une langue internationale, de cette manière on peut être compris et  toucher  un  large public. Et nous avons envie de voyager….et de faire voyager notre musique pour la faire écouter et pour qu’elle soit comprise par  un maximum d’humains.


Qui écrit les textes et qui compose la musique?

Vincy Splash, Vincy Splash, Vincy Splash avec une petite dose de Vincy Splash
De quoi vous inspirez-vous en général pour vos textes et mélodies?

Vincy Splash : Les textes sont inspirés de la vie de tous les jours, et ils racontent des histoires vraies, des moments forts et des instants qui nous sont proches. Comme un vestige du passé non oublié et qui restera gravé à jamais ! Enfin je me comprends !ahahahah

Est-ce que vous trouvez que Marseille est une ville qui se bouge sur le plan musical?

SPLASH MACADAM : En ce qui concerne le Rock N ‘ROLL, on peut dire que Marseille ne se donne pas les moyens d’être une ville qui bouge ! Il y a pourtant des bonnes salles comme le Cabaret Aléatoire, le Poste à Galène…Et des gens qui s’investissent aussi, et je pense en l’occurrence à notre pote Kamel de l’association TCI (Tout Commence Ici). Mais dans la globalité il y a une sur masse d’informations, noyées dans l’information qui au final hermétisme le milieu de la musique et de surcroît le ROCK. Pour nous Marseille est une ville qui se bouge pour la musique du monde. Y a qu’à voir la liste des festivals qui s’y rapporte…Babel Med, la Fiesta des Suds, Musique Metiss, Nuits Métisses, Métisse par ci métisse par là…Il n’y a pas vraiment de festival Rock ici. Peut-être Marsatac ?!?! Euh…. oui peut être !

Quel est votre meilleur souvenir de scène?

SPLASH MACADAM : Notre meilleur souvenir de concert remonte à la fête de la musique 2008, car nous jouions ce soir-là dans un club et au moment de quitter la scène, un groupe de personne nous a proposé de venir jouer cette fois-ci dans la rue, ce que nous avons fait, et le souvenir est vraiment énorme, c’était assez chaud comme ambiance, avec du monde de partout, dalleurs notre matériel en porte encore les stigmates!


Avec quel artiste/groupe avez-vous aimé partager la scène?

SPLASH MACADAM : JOKER!
Plus sérieusement, seulement deux groupes, The last un groupe de Marseille et waterlilies un groupe nîmois.

Votre musique est plutôt énergique, très électrique dans un genre « Arctic Monkeys »,  ma question serait : Est-ce un choix personnel lié à vos influences de laisser de côté les balades et privilégier les morceaux qui bougent ou est-ce un choix lié plus à la scène?

SPLASH MACADAM : Il  y aussi des balades dans notre set, des ambiances, de la distorsion, et des gros solos de guitare à faire rougir, rugir les jolies jeunes filles et les autres aussi 😉

Parlez-nous un peu de votre chanson « Do U watt a magic listening » :
Dans quelles circonstances a-t-elle été écrite?
De quoi vous êtes-vous inspirés?
Quel est le message voulez-vous faire passer à travers cette chanson?

Vincy Splash : C’est une chanson qui parle du désamour d’un chanteur pour son public, qui ne supporte plus d’être ballotée à gauche puis à droite mais le ton reste ironique et second degrés, elle a été écrite en duo « guillaume » la veille de l’enregistrement de la 1ere démos, dailleurs c’était assez marrant d’écrire à deux, c’était psychédélique! Elle est inspirée d’une anecdote que nous avons vécue, lors d’un concert à Lyon, je ne veux pas faire passer de message, j’aime que chacun y trouve son histoire, laisser l’imagination de chacun s’évader!

Si vous deviez rêver un petit peu, avec quel groupe/artiste aimeriez-vous partager la scène?

SPLASH MACADAM : Pour n’en citer qu’un The hives car la liste serait trop longue!

 


Avez-vous des projets pour Splash Macadam?

 

SPLASH MACADAM : Oui absolument ! Tout d’abord nous allons tourner partout en France, des  Cafés Concert, des MJC, des salles du réseau Fédurock…Tremplins, Concours…sur des 1ères parties…Toutes les salles qui voudront bien nous accueillir!!!!!!!!!!!!!!!!!Nous sommes un POWER TRIO, et pour nous l’essentiel se fait sur la scène car c’est là où nous prenons notre véritable dimension. Nous voulons que notre public prenne son pied et tripe à mort  notre musique autant que nous la vibrons. Nous voulons apporter de la diversité dans le paysage Rock Français et International. Pour 2010, nous cherchons le Groupe, la tête d’affiche, avec lequel nous ferons au moins une vingtaine  de dates en première partie.  Nous avons donc pensé aux Stuck in The sound, Second Sex, ou encore The Dodoz (avec qui nous partagerons la scène le 30 janvier au Cabaret Aléatoire aux côtés également de I AM UN CHIEN et The Last)….Nous avons fait des demandes à tous ces groupes et aux BBBrunes aussi, qui ont déclinés notre proposition (avaient-ils la trouille???). Enfin c’est Vali notre manager, notre machine de guerre, qui s’en est occupée…Nous attendons des réponses. Pour continuer dans les projets, nous sortirons notre premier album en septembre 2010. Nous voulons que notre musique vive 50 ans et plus…

Si vous avez quelque chose à ajouter, c’est le moment.

SPLASH MACADAM : Des grands merci à notre public, et à tous ceux qui nous soutiennent qu’ils soient vivants et/ou morts !!!!

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *